Le programme «Voie d'avenir» fait ses preuves

Onze finissants du CSB peuvent en témoigner

Gérard Martin gerard.martin@tc.tc
Publié le 21 juin 2014

Onze élèves du programme «Voie d’avenir » recevront leur diplôme d’études secondaires. En première rangée: Jean-Michel Lemaire et Élaine Laforest, enseignante. Deuxième rangée: Kevin Morand-Dorion, David Audet, Alexis Harton, Pierre-Olivier Jetté, enseignant responsable du programme, Patrick Lemay, directeur du secondaire, Mélissa Joubert enseignante, Henri Martel et Louis Lamoureux. Troisième rangée: Luc Gaudreau, directeur général adjoint, Antoine Blanchard, Michel-Olivier Légaré, Cédric Parenteau, Jean-Michel Lemaire, Paul Boisvenu, directeur général et Louis Beaulieu. Absentes: Valérie Tremblay et Catherine Michaud, enseignantes.(Photo gracieuseté CSB)

 

 

DRUMMONVILLE Initié en 2007 par le Collège Saint-Bernard (CSB) en s'appuyant sur de nouvelles méthodes d'apprentissage, le programme «Voie d'avenir» se veut une formation personnalisée destinées à l'élève pour qui l’enseignement traditionnel ne permet pas de développer son plein potentiel.

Ainsi, pour une deuxième année consécutive, le programme a fourni son groupe de finissantes et finissants, au nombre de 11 cette fois qui recevront leur diplôme secondaire, comparativement aux cinq de la première cohorte.

De fait, des 11 élèves inscrits en 1re secondaire, lors du lancement du programme Voie d’avenir, en 2007, c’est plus de 55 élèves qui sont présentement répartis à l'intérieur de deux groupes.

Méthode personnalisée

«En quelques années à peine, cette méthode pédagogique exceptionnelle, qui fait constamment l’objet de recherches et de développements, aura su donner des résultats concrets et étonnants. Pour de nombreux parents, notre méthode personnalisée d’enseignement constitue la réponse aux besoins particuliers de leurs enfants. Valorisation, écoute, recherches et mise en application des apprentissages sont au cœur du quotidien, pour une plus grande autonomie de l’élève, et constituent quelques-uns des moyens qui différencient ce programme unique et propre au Collège Saint-Bernard», d'affirmer Paul Boisvenu, directeur général de ce collège privé.

Au dire de M. Boisvenu, le programme «Voie d'avenir» offre l’opportunité à des élèves, pour qui le système scolaire ne répond pas à leurs besoins spécifiques, d'accéder à une «diplomation» de 5e secondaire.

«Le principal objectif de ce programme, aussi appelé Groupe 28, est de maximiser le cheminement personnel et pédagogique de chaque élève, ce, en tout respect de ses capacités et intérêts. Il est impossible de garantir l’obtention d’un diplôme d’études secondaires à chaque élève, toutefois les réussites sont nombreuses si l’on considère les 11 finissants de 2014 qui, à leur arrivée, avaient pris un retard considérable», plaide à son tour Pierre-Olivier Jetté, enseignant responsable du programme en faisant valoir que certains parents avaient peu d’espoir de les voir réussir.

Bien sûr, selon M. Jetté, le tout ne se fait pas comme par magie.

À titre d'exemple, on retrouve un ratio de 1 enseignant pour 10 élèves pour soutenir les efforts quotidiens de chacun.

«Depuis la création de ce programme, les avis et constats sont nombreux et témoignent également de la passion qui habite chacun des quatre enseignants entièrement dévoués à l’apprentissage et au développement personnel de chaque élève», renchérit Paul Boisvenu en ajoutant qu'au fil des années, plusieurs projets de «recherche-action» ont su également mobiliser l’intérêt des élèves comme l'aménagement des berges de la rivière Saint-François, les sondages d’opinions, etc.

«Au-delà des aspects novateurs de cette méthode, la pédagogie différenciée, les recherches et la mise en application des apprentissages sont au cœur de ce nouveau mode d’enseignement», résume M. Boisvenu en ajoutant que le milieu de vie exceptionnel que constitue le Collège Saint-Bernard est un autre incitatif pour ces élèves à se dépasser.