Le Juvénat Saint-Louis-Marie en quête d'une clientèle drummondvilloise

L'institution de Saint-Guillaume offrira le transport gratuit dès l'an prochain

Gérard Martin gerard.martin@tc.tc
Publié le 13 septembre 2013

S'il faut en croire Martin Girard, l'un des deux directeurs du Juvénat Saint-Louis-de-Marie, la population drummondvilloise aurait avantage à mieux connaître cette maison d'enseignement implantée à Saint-Guillaume depuis des années.

L'école reçoit cette année environ une soixantaine d'élèves de 1re à 3e secondaire, y incluant une quarantaine de pensionnaires, mais a une capacité d'accueil supérieur dont, d'une façon particulière, pour les élèves externes.

De fait, une vingtaine d'autres élèves dont huit filles sont des externes cette année.

Incidemment, les premiers externes ont fait leur entrée au Juvénat en 1985 et, depuis, ce sont des élèves de Saint-Guillaume et des villages environnants qui composent la clientèle non pensionnaire du collège, devenu laïc en 1999.

Voulant mieux se faire connaître à Drummondville, comme le fait savoir M. Girard, l’institution a décidé d’offrir dès la prochaine rentrée le transport scolaire gratuit aux élèves externes et d’étendre les trajets jusqu'à Drummondville.

Au dire de M. Girard, le Juvénat Saint-Louis-Marie, qui occupe un édifice historique datant de 1886 au cœur du village de Saint-Guillaume, offre le programme régulier avec quelques particularités très intéressantes.

Les parents et les élèves qui voudront s'en rendre compte auront une occasion en or de le faire le 5 octobre prochain, alors que l'institution ouvrira ses portes aux intéressés de 10h à 15h.

Des avantages

Parmi ces particularités, celui qui codirige l'établissement avec Luc Georgeff mentionne d'abord que les élèves plus forts peuvent approfondir leurs apprentissages à leur rythme en raison de groupes peu nombreux.

À l'opposé, aime-t-il à dire, un soutien et un encadrement particulier sont accordés aux élèves présentant des difficultés d’apprentissage.

Martin Girard parle également de la très grande disponibilité des enseignants dans la classe, les élèves y étant peu nombreux, une disponibilité qui, à son dire, est aussi acquise hors cours pour les récupérations et cours privés pour ceux et celles qui en ont besoin.

M. Girard précise que le Juvénat offre quarante-cinq minutes quotidiennes d’études supervisées et, si nécessaire, l’élève en difficulté est rapidement mis en contact avec des spécialistes disponibles au besoin.

«Plusieurs en ont bénéficié et les répercussions sont extrêmement positives à long terme. En effet, certains élèves qu’on disait voués au décrochage ont su trouver leur motivation scolaire en fréquentant le Juvénat. Ils ont maintenant leur diplôme d’études secondaires bien en main et fréquentent le cégep, l’université ou ont réussi un diplôme d’études professionnelles et sont actifs sur le marché du travail», témoigne Martin Girard.

Parmi les autres avantages, le directeur aime bien dire qu'en raison du petit nombre d’élèves, la vie au Juvénat se déroule une ambiance familiale et dans la camaraderie, tant pour les pensionnaires que pour les externes.

«Les élèves et les professeurs sont proches les uns des autres. Conséquemment, l’entraide est une chose normale et très courante entre les murs du Juvénat et c’est un avantage indéniable pour les nouveaux élèves. La vie étudiante y est bien remplie. Étant une petite école, il est facile d’y organiser une foule d’activités comme les sorties privilège, le carnaval d’hiver, les sorties au cinéma, les voyages culturels, les activités sportives dont le hockey-balle, le tennis, le badminton, le basketball, etc.», raconte celui qui est bien fier de sa petite équipe.

Les options

M. Girard devient particulièrement intarissable lorsqu'ils parlent des options offertes à Saint-Guillaume dont certaines sont plutôt particulières.

Ainsi, plusieurs options sportives sont offertes pour améliorer la qualité de vie des élèves et rendre l’année scolaire encore plus motivante.

Selon le porte-parole du juvénat, il y en a pour tous les goûts dont le motocross, en option et concentration, avec un camp d’entraînement en Floride.

Il y a aussi le vélo de montagne, l'équitation, le golf, le ski et la planche à neige, le hockey et, à partir de 2014, le soccer.

Martin Girard explique que ces activités sont ouvertes à tous, débutants autant qu’experts, mais il tient à dire cependant que deux conditions doivent être respectées pour participer à une option: un bon comportement dans la classe et hors classe, ainsi que des efforts académiques constants, à la mesure du potentiel de chacun.

«Les élèves développent un profond sentiment d’appartenance lors de leur passage au Juvénat Saint-Louis-Marie. Fréquemment, d’anciens élèves reviennent visiter le personnel. Certains inscrivent maintenant leurs enfants dans cette école secondaire où chaque élève est au cœur des préoccupations du personnel», confirme le directeur en guise de conclusion.

Il invite d'ailleurs les intéressés à consulter les témoignages très évocateurs parus sur You Tube en les visionnant au www.youtube.com/watch?v=ByflYQySDIQ.

M. Girard les invite également à consulter le site web : www.juvenat.ca, ce qui, à son avis, leur donnera une idée claire de tout ce que cette institution représente et a à offrir.