Nancy Boyce saute dans l’arène politique

Elle se porte candidate du PLQ dans Johnson

Jean-Pierre Boisvert jean-pierre.boisvert@tc.tc Publié le 20 juillet 2012
Me Jean-Claude Boutin, président de l’Association du Parti libéral de Johnson, a présenté à la presse Nancy Boyce qui se portera candidate dans Johnson.
Jean-Pierre Boisvert

«Je sais que le développement économique, la justice sociale et l’environnement font partie des valeurs des gens d’ici, qui sont aussi celles du Parti libéral du Québec. C’est pour ça que je suis heureuse de me porter candidate dans la circonscription de Johnson».

C’est en ces termes que Nancy Boyce, âgée de 42 ans, mère de deux filles, s’est présentée à la presse locale ce matin, à l’Hôtel Le Dauphin, se disant confiante de remporter la victoire lors des prochaines élections provinciales, malgré qu’elle en soit à une première implication en politique.

Mme Boyce vient de la famille bien connue propriétaire de la cabane à sucre Chez Ti-Père. Au terme de ses études postsecondaires à Drummondville, elle a complété des études collégiales à Montréal où elle a obtenu un diplôme d’agente de commercialisation en développement artistique. Elle a aussi suivi une formation en investissement immobilier auprès du groupe Forsythe International et elle agit maintenant comme investisseure en immobilier dans la grande région de Drummondville, Acton Vale et Valcourt.

«À ce titre, je suis une travailleuse autonome et je m’intéresse de très près aux conditions de travail et de l’emploi dans les PME. J’ai beaucoup d’intérêt à suivre le développement industriel local», a-t-elle mentionné, ajoutant qu’elle préférait attendre d’être officiellement candidate avant de définir les grands thèmes qu’elle entendra défendre dans son rôle de député.

La date de l’investiture n’a pas encore été décidée par l’Association du Parti libéral de Johnson, présidée par Me Jean-Claude Boutin. «Chose certaine, la soirée d’investiture ou de couronnement se déroulera dans la circonscription de Johnson, et non pas dans Drummond/Bois-Francs, comme c’est le cas exceptionnellement aujourd’hui», a indiqué Me Boutin, faisant référence au fait que le boulevard Saint-Joseph marquera la frontière entre les deux circonscriptions touchant Drummondville.

Nancy Boyce a également fait savoir qu’elle vient de déménager à Drummondville, «du bon côté évidemment», en provenance de Lefebvre, une municipalité où elle est née.

«Je suis une battante, je veux des améliorations dans mon milieu et j’aime apprendre de nouvelles choses; tout ça me donne envie de m’impliquer dans la politique», a précisé Mme Boyce qui n’aura certainement pas la tâche facile face au député sortant Yves-François Blanchet, du Parti québécois.

Nancy Boyce saute dans l’arène politique

Elle se porte candidate du PLQ dans Johnson

Jean-Pierre Boisvert jean-pierre.boisvert@tc.tc Publié le 20 juillet 2012
Me Jean-Claude Boutin, président de l’Association du Parti libéral de Johnson, a présenté à la presse Nancy Boyce qui se portera candidate dans Johnson.
Jean-Pierre Boisvert

«Je sais que le développement économique, la justice sociale et l’environnement font partie des valeurs des gens d’ici, qui sont aussi celles du Parti libéral du Québec. C’est pour ça que je suis heureuse de me porter candidate dans la circonscription de Johnson».

C’est en ces termes que Nancy Boyce, âgée de 42 ans, mère de deux filles, s’est présentée à la presse locale ce matin, à l’Hôtel Le Dauphin, se disant confiante de remporter la victoire lors des prochaines élections provinciales, malgré qu’elle en soit à une première implication en politique.

Mme Boyce vient de la famille bien connue propriétaire de la cabane à sucre Chez Ti-Père. Au terme de ses études postsecondaires à Drummondville, elle a complété des études collégiales à Montréal où elle a obtenu un diplôme d’agente de commercialisation en développement artistique. Elle a aussi suivi une formation en investissement immobilier auprès du groupe Forsythe International et elle agit maintenant comme investisseure en immobilier dans la grande région de Drummondville, Acton Vale et Valcourt.

«À ce titre, je suis une travailleuse autonome et je m’intéresse de très près aux conditions de travail et de l’emploi dans les PME. J’ai beaucoup d’intérêt à suivre le développement industriel local», a-t-elle mentionné, ajoutant qu’elle préférait attendre d’être officiellement candidate avant de définir les grands thèmes qu’elle entendra défendre dans son rôle de député.

La date de l’investiture n’a pas encore été décidée par l’Association du Parti libéral de Johnson, présidée par Me Jean-Claude Boutin. «Chose certaine, la soirée d’investiture ou de couronnement se déroulera dans la circonscription de Johnson, et non pas dans Drummond/Bois-Francs, comme c’est le cas exceptionnellement aujourd’hui», a indiqué Me Boutin, faisant référence au fait que le boulevard Saint-Joseph marquera la frontière entre les deux circonscriptions touchant Drummondville.

Nancy Boyce a également fait savoir qu’elle vient de déménager à Drummondville, «du bon côté évidemment», en provenance de Lefebvre, une municipalité où elle est née.

«Je suis une battante, je veux des améliorations dans mon milieu et j’aime apprendre de nouvelles choses; tout ça me donne envie de m’impliquer dans la politique», a précisé Mme Boyce qui n’aura certainement pas la tâche facile face au député sortant Yves-François Blanchet, du Parti québécois.

0 Comment(s)

Sign in or Create a profile to write a comment