Les incubateurs industriels de la SDED s'agrandiront

Caroline Lepage caroline.lepage@tc.tc Publié le 8 février 2014

À l'instar des incubateurs industriels de Shawinigan et de Bécancour, ceux de la rue J.B. Michaud, à Drummondville, recevront une aide financière qui permettra prochainement à la Maison de l'industrie d'agrandir ses installations.

Même si la nouvelle devra faire l'objet d'une annonce officielle, L'Express a appris ce projet d'agrandissement, issu du Fonds de diversification économique mis en place pour dynamiser la grande région 04-17 à la suite de la fermeture de la centrale nucléaire de Gentilly. Un volet de ce programme finance des projets d'incubation industrielle.

Dans ce créneau, la Maison de l'industrie drummondvilloise continue de s'imposer comme un chef de file, avec ses 27 locaux qui accueillent une vingtaine d'entreprises. Les premiers ont été aménagés il y a plus de 15 ans. "Nous sommes le plus gros incubateur. Nous demeurons le modèle au Québec", communique Martin Dupont, directeur général de la SDED, spécifiant que des gens de Joliette sont venus dernièrement examiner le fonctionnement des installations de la rue J.B. Michaud.

Et les projets d'expansion sont toujours bienvenus, surtout lorsqu'une contribution à l'exemple de celle présentement disponible aide à financer la construction de nouveaux espaces. "Nos incubateurs sont pleins à l'heure actuelle", informe ce dernier.

Le mouvement de l'incubation se développe

Le dernier agrandissement du genre à Drummondville remonte au printemps 2010 où la Maison de l'industrie avait reçu 500 000 $ dans le cadre du Plan d'action économique du Canada pour la construction d'un second incubateur industriel. D'une superficie de 1300 mètres carrés, cette infrastructure a permis d'appuyer le développement de nouvelles entreprises.

Le Réseau québécois Incubaction détient toujours son siège social à Drummondville. Il est présidé par la SDED, qui poursuit sa mission de faire avancer le mouvement de l'incubation au Québec.

L'agrandissement drummondvillois s'ajoute ainsi aux deux projets d'incubation industrielle à Bécancour et Shawinigan, qui ont fait l'objet d'annonces l'automne dernier. Le premier a reçu une aide financière gouvernementale de 119 594 $ pour l'implantation d'un incubateur d’entreprises du secteur des technologies propres à Bécancour. Le deuxième a bénéficié d'une subvention de 1,2 million $ visant à mettre en place une station qui soutiendra le démarrage des entreprises de l’industrie des jeux numériques et sociaux.

Les incubateurs industriels de la SDED s'agrandiront

Caroline Lepage caroline.lepage@tc.tc Publié le 8 février 2014

À l'instar des incubateurs industriels de Shawinigan et de Bécancour, ceux de la rue J.B. Michaud, à Drummondville, recevront une aide financière qui permettra prochainement à la Maison de l'industrie d'agrandir ses installations.

Même si la nouvelle devra faire l'objet d'une annonce officielle, L'Express a appris ce projet d'agrandissement, issu du Fonds de diversification économique mis en place pour dynamiser la grande région 04-17 à la suite de la fermeture de la centrale nucléaire de Gentilly. Un volet de ce programme finance des projets d'incubation industrielle.

Dans ce créneau, la Maison de l'industrie drummondvilloise continue de s'imposer comme un chef de file, avec ses 27 locaux qui accueillent une vingtaine d'entreprises. Les premiers ont été aménagés il y a plus de 15 ans. "Nous sommes le plus gros incubateur. Nous demeurons le modèle au Québec", communique Martin Dupont, directeur général de la SDED, spécifiant que des gens de Joliette sont venus dernièrement examiner le fonctionnement des installations de la rue J.B. Michaud.

Et les projets d'expansion sont toujours bienvenus, surtout lorsqu'une contribution à l'exemple de celle présentement disponible aide à financer la construction de nouveaux espaces. "Nos incubateurs sont pleins à l'heure actuelle", informe ce dernier.

Le mouvement de l'incubation se développe

Le dernier agrandissement du genre à Drummondville remonte au printemps 2010 où la Maison de l'industrie avait reçu 500 000 $ dans le cadre du Plan d'action économique du Canada pour la construction d'un second incubateur industriel. D'une superficie de 1300 mètres carrés, cette infrastructure a permis d'appuyer le développement de nouvelles entreprises.

Le Réseau québécois Incubaction détient toujours son siège social à Drummondville. Il est présidé par la SDED, qui poursuit sa mission de faire avancer le mouvement de l'incubation au Québec.

L'agrandissement drummondvillois s'ajoute ainsi aux deux projets d'incubation industrielle à Bécancour et Shawinigan, qui ont fait l'objet d'annonces l'automne dernier. Le premier a reçu une aide financière gouvernementale de 119 594 $ pour l'implantation d'un incubateur d’entreprises du secteur des technologies propres à Bécancour. Le deuxième a bénéficié d'une subvention de 1,2 million $ visant à mettre en place une station qui soutiendra le démarrage des entreprises de l’industrie des jeux numériques et sociaux.