Sections

La grève évitée chez Microbird Girardin

Publié le 11 septembre 2017

GRÈVE. La grève qui guettait Microbird n'aura finalement pas lieu. 

Le vote a eu lieu vendredi à la salle Claude-Mouton de l'hôtel Best Western Universel. Les travailleurs ont finalement accepté l'offre patronale à 79 %.

Rappelons que ces derniers s’étaient donné un mandat de grève, à exercer au moment jugé opportun,  au cours de l’été. Le contrat voté cette fin de semaine ne prévoit plus de temps supplémentaire obligatoire et l’employeur a renoncé aux modifications qu’il souhaitait auparavant apporter aux horaires.

«La mobilisation a fait la différence. Les gens ont refusé des horaires de fous qui les auraient contraints à commencer à 6h, alors qu’il n’y a pas de garderie ouverte. L’employeur a aussi dû renoncer au temps supplémentaire obligatoire. C’est une victoire pour ces travailleurs qui étaient prêts à se battre pour préserver leur vie de famille », souligne le représentant syndical des Métallos, Claude Langlois.

Le contrat prévoit des hausses salariales totalisant 13,5 % sur 5 ans, rétroactif au 1er janvier dernier. Au terme de cette négociation de 9 mois, les travailleurs joindront par ailleurs le regroupement des assurances collectives métallos (Comité des avantages sociaux métallos – CASOM).

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.