Sections

Accident mortel du curé Donald Lauzière : la configuration de la courbe pointée du doigt


Publié le 12 juillet 2017

La courbe du rang du Bord de l'Eau a été reconfigurée.

©TC Media - Archives Ghyslain Bergeron

DÉCÈS. La balade en moto du curé Donald Lauzière, le 4 septembre 2016, l'a mené à son dernier repos. Mercredi matin, le rapport du coroner Yvon Garneau a dévoilé tous les détails relatifs à ce décès accidentel survenu sur le rang du Bord-de-l'Eau, à Sainte-Clotilde-de-Horton.

L'autopsie pratiquée le 6 septembre 2016 au département de pathologie de l'Hôpital Sainte-Croix de Drummondville révèle la présence de multiples fractures aux côtes et d'un enfoncement thoracique important. Aussi, un traumatisme crânien avec hémorragie sous-arachnoïdienne a été observé. Le médecin spécialiste précise qu'il n'y avait aucune lésion anatomique observée pouvant expliquer un malaise cardiaque ou autre chez M. Lauzière avant l'accident. De plus, les analyses toxicologiques n'ont révélé aucune trace de toute substance.

De nouveaux panneaux de signalisation ont été ajoutés.
TC Media - Archives Ghyslain Bergeron

Dans son rapport, le coroner Garneau rapporte que les panneaux de signalisation étaient visibles et en bon état en plus d'une température idéale pour faire de la moto. La chaussée en asphalte ne présentait aucune anomalie pouvant nuire à la conduite. Cependant, l'expert note aussi que l'inclinaison de la courbe en direction ouest semble problématique sur son côté extérieur. Des traces de pneus, au milieu de la courbe dans l'accotement côté nord sont visibles, ce qui lui fait croire que la moto conduite par Donald Lauzière était en dérapage.

À la suite d'une étude des caractéristiques de la courbe, les ingénieurs mandatés par la municipalité de Sainte-Clotilde-de-Horton ont conclu que celle-ci n'était pas conforme aux normes en vigueur au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports (MDTET). Ainsi, il était juste d'avancer que cette situation posait un danger réel aux usagers du rang. La signalisation présentait certains problèmes comme la vitesse sécuritaire suggérée dans la courbe qui aurait dû être affichée à 45 km/h et non à 55 km/h. Les panneaux devraient également être installés à d'autres endroits que ceux où ils se trouvaient le 4 septembre 2016.

Les ingénieurs ont proposé des recommandations à la municipalité qui a procédé aux modifications urgentes, comme ajuster la signalisation. «Nous avons terminé les travaux. La courbe a été refaite et nous avons comblé toutes les lacunes observées par les ingénieurs. Il ne reste que le marquage de la chaussée à faire», a expliqué Marlène Langlois, directrice adjointe de la municipalité.

En cas de nouveaux accidents au même endroit, les ingénieurs proposent de faire reconstruire la courbe selon la norme MDTET (rayon de la courbe).

En conclusion, le coroner affirme que le motocycliste Lauzière s'est engagé dans la courbe de façon sécuritaire, mais en raison de la force centrifuge, la moto qu'il conduisait aurait donc probablement été déportée vers la droite. Il aurait tenté de la ramener vers la gauche afin de corriger sa trajectoire, mais une perte de contrôle inévitable s'est produite. Donald Lauzière est décédé d'un polytraumatisme associé à un accident de véhicule (moto).