Drummondville dévoile ses lignes directrices

Planification stratégique 2017-2022


Publié le 18 mai 2017

Le maire Alexandre Cusson et le directeur général Francis Adam ont présenté le plan en conférence de presse jeudi à l'hôtel de ville de Drummondville.

©TC Media - Josyane Cloutier

DÉVELOPPEMENT. À l'aube des élections municipales de novembre 2017, la Ville de Drummondville a présenté les grandes orientations, comme le progrès social, la protection de l'environnement et la croissance économique, qui teinteront ses décisions jusqu'en 2022. 

«On va se dire les vraies choses, c'est la première vraie planification stratégique qui a été élaborée à la Ville. C'est une vaste consultation qui a duré près d'un an», a dévoilé le maire de Drummondville, Alexandre Cusson. La grande majorité des employés municipaux ont effectivement été sondés.

Ça va guider nos actions, mais ça ne veut pas dire qu'il n'y aura pas d'opportunités qui vont se présenter qui permettront de bonifier l'offre qu'on fait aux citoyens.

Le maire Alexandre Cusson

Un guichet unique pour les services municipaux, une utilisation plus efficace des infrastructures et des terrains déjà présents au sein de la ville et l'élaboration d'un plan de mobilité durable font partie des dix-sept orientations que l'administration de la municipalité compte mettre de l'avant. Rappelons que ces idées sont dans l'air depuis longtemps puisque beaucoup d'entre elles ont déjà été mentionnés au Souper du maire, en février.

Cependant, ce qui est inscrit dans la planification n'est pas coulé dans le ciment et la municipalité souhaite conserver une certaine flexibilité. «Ça va guider nos actions, mais ça ne veut pas dire qu'il n'y aura pas d'opportunités qui vont se présenter qui permettront de bonifier l'offre qu'on fait aux citoyens», a spécifié le maire Alexandre Cusson lors de la conférence de presse de jeudi à l'hôtel de ville de Drummondville. Il assure également que cette planification ne finira pas sur les tablettes.

Si une application pour payer les stationnements à distance et le déploiement de zones Wi-Fi font aussi partie des plans, le maire affirme que la modération est de mise avec les technologies. «On va vers le futur, mais ça doit demeurer un outil. On ne fera pas d'application dans un quartier qui n'en a pas besoin, simplement parce que c'est tendance. Il faut les utiliser de façon intelligente, ce sont des moyens qu'on peut prendre pour être meilleur mais ce ne sont pas des fins en soi», explique-t-il.