Sections

Léger repli des ventes résidentielles à Drummondville

Au premier trimestre de 2017 selon la Chambre immobilière du Centre-du-Québec

Publié le 13 avril 2017

Maison à vendre.

©TC Media - Ghyslain Bergeron

RÉGIONAL| La Chambre immobilière du Centre-du-Québec a publié aujourd'hui les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel des agglomérations de Drummondville et de Victoriaville, établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 115 ventes résidentielles ont été réalisées au cours du premier trimestre de 2017 dans l'agglomération de Victoriaville et 158 dans celle de Drummondville, ce qui représente dans les deux cas une diminution de 3 % par rapport au premier trimestre de 2016.  

Dans l'agglomération de Drummondville, les ventes, toutes catégories de propriétés confondues, ont diminué de 3 % comparativement aux trois premiers mois de 2016, pour un total de 158 transactions. L'unifamiliale (140 transactions) a néanmoins enregistré une croissance d'activité de 3 %, tandis que seulement 1 vente de copropriété, 15 de plex et 2 de fermettes ont été conclues de janvier à mars. Cela n'a pas empêché le prix médian des maisons unifamiliales de progresser de 3 % pour s'élever à 170 000 $.

 « Les conditions du marché, pour l'unifamiliale, sont demeurées très équilibrées dans l'agglomération de Victoriaville, mais elles procurent un avantage modéré aux acheteurs dans l'agglomération de Drummondville »

Nathalie Bisson

À l'instar de l'agglomération de Victoriaville, le nombre de propriétés résidentielles a continué de décroître. Au total, 614 inscriptions en vigueur ont été recensées sur le système Centris® des courtiers immobiliers, soit un recul de 4 % sur un an. Finalement, les maisons sont demeurées sur le marché plus longtemps (+13 jours), soit 146 jours en moyenne.

Dans l'agglomération de Victoriaville, parmi les 115 transactions conclues au premier trimestre de 2017, 101 maisons unifamiliales ont changé de mains, soit un nombre inchangé par rapport à la même période un an plus tôt, ainsi que 4 copropriétés, 9 petits immeubles locatifs (2 à 5 logements) et 1 fermette. D'autre part, le nombre de propriétés résidentielles à vendre a poursuivi sa tendance à la baisse pour un cinquième trimestre.

L'offre, toutes catégories de propriétés confondues, totalisait 328 inscriptions, ce qui représente un repli de 8 % sur douze mois. Le prix médian des unifamiliales a progressé de 2 %, alors que la moitié d'entre elles se sont vendues à plus de 148 000 $. Finalement, leur délai de vente moyen s'est raccourci de manière substantielle depuis un an pour s'établir à 138 jours (-20 jours).

 « Les conditions du marché, pour l'unifamiliale, sont demeurées très équilibrées dans l'agglomération de Victoriaville, mais elles procurent un avantage modéré aux acheteurs dans l'agglomération de Drummondville », souligne Nathalie Bisson, présidente du conseil d'administration de la Chambre immobilière du Centre-du-Québec et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour cette région.

Rappelons que la Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières de la province, de même que près de 13 000 courtiers immobiliers membres.