Funérailles de Donald Lauzière: une église bondée et des tonnes de motos

Publié le 10 septembre 2016

Camélia Laliberté
FUNÉRAILLES. L'église Saint-Joseph était bondée, samedi matin, à l' occasion des funérailles de Donald Lauzière. Membres de la famille, amis et motocyclistes de partout au Québec se sont rassemblés une dernière fois pour rendre hommage au «curé en bécique à gaz».

Porté par les membres de sa famille, le cercueil a été accueilli par une haie d'honneur composée de motocyclistes qui tenaient précieusement dans leurs mains leur casque de moto. Rappelons que Donald Lauzière a perdu la vie le 4 septembre dernier dans un accident de moto survenu sur le rang Bord-de-l'Eau à Sainte-Clotilde-de-Horton. Bien qu'il était officiellement à la retraite, il aidait toujours ses confrères et les fidèles des communautés locales. Cela faisait 52 ans qu'il prêtait ses services à l'Église.

Monseigneur André Gazaille a présidé la cérémonie. Bien que celui-ci n'a eu peu d'occasions de côtoyer l'abbé Donald Lauzière depuis qu'il est pasteur du diocèse de Nicolet, il a tenu à rappeler aux paroissiens une petite anecdote de son arrivé au diocèse il y a cinq ans: «Donald est l'un des premiers prêtes à m'avoir accueilli. Il s'est présenté à moi en disant ''Salut, je suis Donald Lauzière, un gars de bécique''. Moi je lui ai répondu que j'étais un gars de vélo. À ce moment-là, le lien était déjà créé. On ne pouvait pas ne pas l'aimer.»

Les témoignages de la famille ont relaté des moments simples de la vie de M. Lauzière, accompagnés de lectures et de chants livrés par les trois musiciens qui étaient sur scène.

Plusieurs autres membres de l'Église ont aussi assisté à la cérémonie à l'avant-scène. L'abbé Jean-Paul Allard, un ami de longue date de M.Lauzière, a d'ailleurs accepté de témoigner, à la fin de la cérémonie, devant les médias présents. Celui qui était au séminaire la même année que le défunt a rappelé la chance qu'il a eue de voyager plus de 28 ans avec lui. «C'était un homme de parole et de grande foi. Vous n'avez pas idée combien de fois on a ri ensemble, même jusqu'à en pleurer», a-t-il raconté, le sourire accroché aux lèvres. Aussi, Odette Laroche-Belval, agente de pastorale à la retraite, a participé à l'homélie durant la cérémonie. Celle-ci était très honorée qu'une femme comme elle puisse faire partie de la prédication.

Un nombre impressionnant de gens

D’animateur de pastorale au secondaire à vicaire à Sainte-Thérèse, puis curé à Saint-Charles et Saint-Jean-Baptiste, l'abbé Lauzière a profondément marqué les milieux où il a servi. Il va sans dire, des centaines de personnes se sont déplacées samedi pour célébrer ses funérailles. À l'intérieur de l'église, c'était plein à craquer et plusieurs ont assisté à la cérémonie debout. D'autres, presque l'équivalent des gens assis à l'intérieur, attendaient patiemment sur le terrain, à l'extérieur.

Selon la Fédération des motocyclistres du Québec, environ 280 motos étaient stationnées tout près de l'église. Des quatre coins du Québec, le cortège a assisté à l'entièreté des célébrations, et ce, même si plusieurs ne le connaissaient pas personnellement. La présidente de l'association des motocyclistes de Drummondville, Lyne Véronneau, a d'ailleurs témoigné devant la salle durant la cérémonie. À la fin, tous ont embarqué sur leurs engins pour en faire résonner le moteur simultanément. Ensemble, ils ont pris la route du cimetière, suivant de près le corbillard.