Une école d'ingénierie au campus de Drummondville en 2017

Jean-Pierre Boisvert jean-pierre.boisvert@tc.tc Publié le 25 février 2016
Hughes Doucet, du Bureau de liaison entreprise-université, Robert W. Mantha, vice-recteur, Martin Dupont, de la SDED (co-organisateur de l'événement), et Rébert Déziel, du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, étaient réunis pour entamer la journée de l'événement maillage au campus de Drummondville.
Photo TC Media - Jean-Pierre Boisvert

UNIVERSITÉ. L'Université du Québec à Trois-Rivières prévoit l'ouverture d'une école d'ingénierie au campus de Drummondville à l'automne 2017.

C'est ce qu'a fait savoir Robert W. Mantha, vice-recteur, recherche et développement, qui participait jeudi matin à l’événement maillage, une formule proposant des ateliers thématiques parrainés par divers consortiums de recherche. C'est la première fois que l'événement était organisé au Centre-du-Québec alors qu'une quarantaine d'entrepreneurs étaient inscrits aux ateliers préalablement identifiés avec les représentants des consortiums et différents programmes d’appui à l’innovation.

«Nous sommes à travailler sur ce projet d'une école de génie que nous tenons à faire aboutir ici dans le campus de Drummondville. Nous ne savons pas encore quel secteur sera privilégié. Il y a plus de 500 entreprises dans la région et il est manifeste que ce programme de formations d'ingénieurs viendra répondre à plusieurs besoins, notamment à des entreprises comme Soucy, Soprema et Canimex», a confié M. Mantha au journal L'Express.

«Nous voulons le faire comme il faut, d'abord en identifiant les besoins et ensuite en se faisant un plan de match. Ce qui est intéressant aussi, ce sont les stagiaires qui seront accueillis par les entreprises», a-t-il évoqué, mentionnant au passage que la collaboration avec les cégeps sera importante. «Les cégeps offrent une formation technique et pré-universitaire et ont aussi des laboratoires. C'est un mariage incontournable», a-t-il fait remarquer.

C'est Diane Paradis, cadre-conseil, vice-rectorat aux études et à la formation, qui aura le mandat de réaliser ce projet. Selon elle, un portrait est à mettre en place dans un premier temps.

À Trois-Rivières, l'université a une école d'ingénierie, laquelle comprend les départements suivants : génie chimique, génie électrique, génie informatique, génie industriel et génie mécanique.

Puis-je vous demander en «maillage»?

L’événement maillage a été mis de l’avant afin d’accentuer les collaborations entre les entreprises et les acteurs de la recherche et de l’innovation. Il permet aux entreprises du Centre-du-Québec qui veulent augmenter leur capacité d’innovation, de production et de mise en marché, de venir découvrir les outils et ressources disponibles (financiers, techniques, etc.) souvent méconnus, dans le cadre de leur projet de développement (produits, procédés, automatisation, etc.). «L'université qui ressemble à une tour d'ivoire, c'est chose du passé, dit M. Mantha. Une des missions de l'UQTR c'est amener les gens à profiter des compétences des chercheurs et c'est en tenant des événements comme aujourd'hui (jeudi) que les gens sont mis en contact. Des étudiants, ça vient avec des idées, ça brasse la cage. L'industrie n'a pas le choix, la concurrence est féroce».

Comme l'a fait observer dans son témoignage Carl Binette, président d'Aéronergie, de Drummondville, tous ces services et ces possibilités de subventions sont peu connus et peu utilisés par les entreprises. «Il s'agit de savoir à qui et comment bien expliquer son projet, ils fournissent des outils, et il ne reste qu'à foncer», a-t-il lancé.

Ou encore comme l'a imagé Hughes Doucet, du Bureau de liaison entreprise-université : «Si vous avez un projet et que vous ne trouvez pas l'information dont vous avez besoin en cliquant dans Google, on est là pour aider à trouver les réponses».

Organismes présents à l'événement maillage

Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada

Développement économique du Canada

-Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation

- PARI-CNRC;

- Réseau des centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) -

Bureau de liaison entreprise-université (UQTR) - Mitacs -

Travaux publics et Services gouvernementaux du Canada

-Agence du revenu du Canada -

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec

Une école d'ingénierie au campus de Drummondville en 2017

Jean-Pierre Boisvert jean-pierre.boisvert@tc.tc Publié le 25 février 2016
Hughes Doucet, du Bureau de liaison entreprise-université, Robert W. Mantha, vice-recteur, Martin Dupont, de la SDED (co-organisateur de l'événement), et Rébert Déziel, du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, étaient réunis pour entamer la journée de l'événement maillage au campus de Drummondville.
Photo TC Media - Jean-Pierre Boisvert

UNIVERSITÉ. L'Université du Québec à Trois-Rivières prévoit l'ouverture d'une école d'ingénierie au campus de Drummondville à l'automne 2017.

C'est ce qu'a fait savoir Robert W. Mantha, vice-recteur, recherche et développement, qui participait jeudi matin à l’événement maillage, une formule proposant des ateliers thématiques parrainés par divers consortiums de recherche. C'est la première fois que l'événement était organisé au Centre-du-Québec alors qu'une quarantaine d'entrepreneurs étaient inscrits aux ateliers préalablement identifiés avec les représentants des consortiums et différents programmes d’appui à l’innovation.

«Nous sommes à travailler sur ce projet d'une école de génie que nous tenons à faire aboutir ici dans le campus de Drummondville. Nous ne savons pas encore quel secteur sera privilégié. Il y a plus de 500 entreprises dans la région et il est manifeste que ce programme de formations d'ingénieurs viendra répondre à plusieurs besoins, notamment à des entreprises comme Soucy, Soprema et Canimex», a confié M. Mantha au journal L'Express.

«Nous voulons le faire comme il faut, d'abord en identifiant les besoins et ensuite en se faisant un plan de match. Ce qui est intéressant aussi, ce sont les stagiaires qui seront accueillis par les entreprises», a-t-il évoqué, mentionnant au passage que la collaboration avec les cégeps sera importante. «Les cégeps offrent une formation technique et pré-universitaire et ont aussi des laboratoires. C'est un mariage incontournable», a-t-il fait remarquer.

C'est Diane Paradis, cadre-conseil, vice-rectorat aux études et à la formation, qui aura le mandat de réaliser ce projet. Selon elle, un portrait est à mettre en place dans un premier temps.

À Trois-Rivières, l'université a une école d'ingénierie, laquelle comprend les départements suivants : génie chimique, génie électrique, génie informatique, génie industriel et génie mécanique.

Puis-je vous demander en «maillage»?

L’événement maillage a été mis de l’avant afin d’accentuer les collaborations entre les entreprises et les acteurs de la recherche et de l’innovation. Il permet aux entreprises du Centre-du-Québec qui veulent augmenter leur capacité d’innovation, de production et de mise en marché, de venir découvrir les outils et ressources disponibles (financiers, techniques, etc.) souvent méconnus, dans le cadre de leur projet de développement (produits, procédés, automatisation, etc.). «L'université qui ressemble à une tour d'ivoire, c'est chose du passé, dit M. Mantha. Une des missions de l'UQTR c'est amener les gens à profiter des compétences des chercheurs et c'est en tenant des événements comme aujourd'hui (jeudi) que les gens sont mis en contact. Des étudiants, ça vient avec des idées, ça brasse la cage. L'industrie n'a pas le choix, la concurrence est féroce».

Comme l'a fait observer dans son témoignage Carl Binette, président d'Aéronergie, de Drummondville, tous ces services et ces possibilités de subventions sont peu connus et peu utilisés par les entreprises. «Il s'agit de savoir à qui et comment bien expliquer son projet, ils fournissent des outils, et il ne reste qu'à foncer», a-t-il lancé.

Ou encore comme l'a imagé Hughes Doucet, du Bureau de liaison entreprise-université : «Si vous avez un projet et que vous ne trouvez pas l'information dont vous avez besoin en cliquant dans Google, on est là pour aider à trouver les réponses».

Organismes présents à l'événement maillage

Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada

Développement économique du Canada

-Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation

- PARI-CNRC;

- Réseau des centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) -

Bureau de liaison entreprise-université (UQTR) - Mitacs -

Travaux publics et Services gouvernementaux du Canada

-Agence du revenu du Canada -

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec

0 Comment(s)

Sign in or Create a profile to write a comment