La science au cœur du Collège Saint-Bernard

Publié le 17 janvier 2016
Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

Stéphanie Laferté et Frédérique Pelletier, élèves de la 2e secondaire posant devant leur projet «Notre deuxième cerveau».

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

«Type 2, vous avez dit?», le projet scientifique de Megan Lemaire et Gabrielle Watkins, élèves en secondaire 4.

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

La présentation du projet «Le parfum qui sent bon!» de Laurie Gauthier et Sarah-Maude Tassé, élèves au primaire, captait bien attentivement l’attention de leurs camarades.

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

«Il détruit notre planète» le titre du projet de Maria Fernanda Bautista et d’Anne-Catherine Gauthier.

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

Le projet scientifique de Nathan Morin et Sara-Maude, élèves de secondaire 4, portait le nom de «Coulé dans le béton»

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

Flavie Maltais et Éliane Joyal, toutes deux en secondaire 1,  présentaient leur projet «Les mystères du temps».

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

Joachim Audy et sa partenaire Mathilde Couture, posant fièrement devant leur stand intitulé «La préhistoire».

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

L’équipe formée de Marie-Soleil Éthier et Sarah-Maude Lampron, élèves de la 1e secondaire, présentait un projet sous le thème des bonbons.

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

Mahélie Beaudoin et Marylie Morissette, élèves du primaire et dont le titre du projet était «Trompe tes yeux avec de l’eau» ont su attirer tous les regards vers leur stand.

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

Kayla Macpherson-Gauthier et Elsa Léveillée-Bergeron, deux élèves, étaient en pleine présentation de leur projet nommé «Ponts et électricité».

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

ÉDUCATION. Le vendredi 15 janvier dernier, la science était au cœur du Collège Saint-Bernard de Drummondville où se tenait la 16e édition d’Expo-sciences.

Pour l'occasion, le gymnase du Centre sportif Frère Léo Deschenaux s'est transformé en théâtre de la science en accueillant plus de 103 équipes d'élèves des profils sciences et éducation internationale de la 1e, 2e et 4e secondaire. Ces élèves avaient pour mandat de mettre la main sur un sujet les passionnant puisqu'environ 50 heures de travail acharné se cachaient derrière leur incursion dans le monde de la science.

Afin de charmer les juges à la recherche des quatre meilleures équipes de cette 16e édition qui représenteront le Collège à la compétition régionale Mauricie Centre-du-Québec plus tard cette année, les quelque 200 participants ont donné le meilleur d’eux-mêmes lors de l’élaboration de leur projet.

Pour certaines équipes, le plus difficile a été de trouver la personne ressource qui deviendrait, à sa façon, un mentor et qui allait les accepter dans son laboratoire. «On a dû envoyer au-dessus de 20 courriels avant de trouver», a témoigné Megan Lemaire, élève de la 4e secondaire qui, avec sa coéquipière Gabrielle Watkins, ont concentré leur projet sur le corps humain, plus particulièrement sur le diabète. Pour d’autres, ce sont des embûches techniques qui leur ont causé plus d’embrouille. «Le transport de notre affiche a été difficile parce qu’elle prend beaucoup d’espace», a expliqué Joachim Audy, élève de la première secondaire, en ajoutant que «la confection de l’affiche a été la partie la plus le fun du projet.»

Les élèves de la 3e secondaire évaluaient les équipes du secondaire 1 et les finissants de cette année devenaient juges également. Anciens diplômés et enseignants retraités du CSB étaient également conviés afin de se joindre à l’Expo-sciences pour évaluer les présentations de chaque équipe. Ils étaient à la recherche de créativité, de pertinence, de cohérence, d’originalité, de clarté quant à l’objectif de la recherche et d’une bonne maîtrise du sujet.

D’ailleurs, pour une première depuis les débuts de l’Expo-sciences, des gens de la communauté drummondvilloise tels que des spécialistes de la santé, des ingénieurs et quelques entrepreneurs ont été invités à porter le titre de juge l’instant d’une demi-journée.

Les juges auront été servis quant à la diversité des projets. Des thèmes tels que «Il détruit notre planète», « la bioluminescence», «les bonbons», « le cancer chez les jeunes», « les momies», «notre deuxième cerveau» étaient présentés par les élèves.

De jeunes scientifiques présents

On ne peut passer sous le silence la présence des 18 équipes d’élèves du primaire qui présentaient également leur projet.

Alors que certaines équipes étaient plus timides, d’autres se démarquaient. Tel fut le cas de l’équipe formée par Mahélie Beaudoin et Marylie Morissette dont le titre du projet était «Trompe tes yeux avec de l’eau». Leur parfaite maîtrise du texte, leurs démonstrations scientifiques et leurs gestes exécutés en symbiose captivaient l’attention des juges et invités présents. Leur stand était, la plupart du temps, bondé de spectateurs.

Une expérience de vie

«Notre expérience s’est jouée avec l’aide du Centre de recherche du diabète de Montréal, qui cherche des bios marqueurs qui vont pouvoir faire en sorte de prévenir le diabète. Je me dis que si je deviens médecin un jour, ce que j’ai appris va pouvoir m’aider à poser un diagnostic», a témoigné Gabrielle Watkins qui désire poursuivre ses études en médecine.

Justement, cultiver l'esprit scientifique, offrir à la collectivité une main-d'œuvre de plus en plus qualifiée sur le plan scientifique, développer le plein potentiel des élèves et contribuer au développement d'une personnalité structurée sont, selon le comité organisateur et Stéphanie Côté, enseignante en sciences, les objectifs visés derrière l’expérience de l’Expo-sciences.

Le responsable de cette 16e éditon d’Expo-sciences, également enseignant en sciences, Jean-François Lussier, peut ainsi affirmer «mission accomplie».

La science au cœur du Collège Saint-Bernard

Publié le 17 janvier 2016
Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

Stéphanie Laferté et Frédérique Pelletier, élèves de la 2e secondaire posant devant leur projet «Notre deuxième cerveau».

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

«Type 2, vous avez dit?», le projet scientifique de Megan Lemaire et Gabrielle Watkins, élèves en secondaire 4.

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

La présentation du projet «Le parfum qui sent bon!» de Laurie Gauthier et Sarah-Maude Tassé, élèves au primaire, captait bien attentivement l’attention de leurs camarades.

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

«Il détruit notre planète» le titre du projet de Maria Fernanda Bautista et d’Anne-Catherine Gauthier.

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

Le projet scientifique de Nathan Morin et Sara-Maude, élèves de secondaire 4, portait le nom de «Coulé dans le béton»

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

Flavie Maltais et Éliane Joyal, toutes deux en secondaire 1,  présentaient leur projet «Les mystères du temps».

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

Joachim Audy et sa partenaire Mathilde Couture, posant fièrement devant leur stand intitulé «La préhistoire».

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

L’équipe formée de Marie-Soleil Éthier et Sarah-Maude Lampron, élèves de la 1e secondaire, présentait un projet sous le thème des bonbons.

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

Mahélie Beaudoin et Marylie Morissette, élèves du primaire et dont le titre du projet était «Trompe tes yeux avec de l’eau» ont su attirer tous les regards vers leur stand.

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond

Expo-sciences 2016

Publié le 17 janvier 2016

Kayla Macpherson-Gauthier et Elsa Léveillée-Bergeron, deux élèves, étaient en pleine présentation de leur projet nommé «Ponts et électricité».

Photos par Photo TC Media – Éliza B.Lafond


ÉDUCATION. Le vendredi 15 janvier dernier, la science était au cœur du Collège Saint-Bernard de Drummondville où se tenait la 16e édition d’Expo-sciences.

Pour l'occasion, le gymnase du Centre sportif Frère Léo Deschenaux s'est transformé en théâtre de la science en accueillant plus de 103 équipes d'élèves des profils sciences et éducation internationale de la 1e, 2e et 4e secondaire. Ces élèves avaient pour mandat de mettre la main sur un sujet les passionnant puisqu'environ 50 heures de travail acharné se cachaient derrière leur incursion dans le monde de la science.

Afin de charmer les juges à la recherche des quatre meilleures équipes de cette 16e édition qui représenteront le Collège à la compétition régionale Mauricie Centre-du-Québec plus tard cette année, les quelque 200 participants ont donné le meilleur d’eux-mêmes lors de l’élaboration de leur projet.

Pour certaines équipes, le plus difficile a été de trouver la personne ressource qui deviendrait, à sa façon, un mentor et qui allait les accepter dans son laboratoire. «On a dû envoyer au-dessus de 20 courriels avant de trouver», a témoigné Megan Lemaire, élève de la 4e secondaire qui, avec sa coéquipière Gabrielle Watkins, ont concentré leur projet sur le corps humain, plus particulièrement sur le diabète. Pour d’autres, ce sont des embûches techniques qui leur ont causé plus d’embrouille. «Le transport de notre affiche a été difficile parce qu’elle prend beaucoup d’espace», a expliqué Joachim Audy, élève de la première secondaire, en ajoutant que «la confection de l’affiche a été la partie la plus le fun du projet.»

Les élèves de la 3e secondaire évaluaient les équipes du secondaire 1 et les finissants de cette année devenaient juges également. Anciens diplômés et enseignants retraités du CSB étaient également conviés afin de se joindre à l’Expo-sciences pour évaluer les présentations de chaque équipe. Ils étaient à la recherche de créativité, de pertinence, de cohérence, d’originalité, de clarté quant à l’objectif de la recherche et d’une bonne maîtrise du sujet.

D’ailleurs, pour une première depuis les débuts de l’Expo-sciences, des gens de la communauté drummondvilloise tels que des spécialistes de la santé, des ingénieurs et quelques entrepreneurs ont été invités à porter le titre de juge l’instant d’une demi-journée.

Les juges auront été servis quant à la diversité des projets. Des thèmes tels que «Il détruit notre planète», « la bioluminescence», «les bonbons», « le cancer chez les jeunes», « les momies», «notre deuxième cerveau» étaient présentés par les élèves.

De jeunes scientifiques présents

On ne peut passer sous le silence la présence des 18 équipes d’élèves du primaire qui présentaient également leur projet.

Alors que certaines équipes étaient plus timides, d’autres se démarquaient. Tel fut le cas de l’équipe formée par Mahélie Beaudoin et Marylie Morissette dont le titre du projet était «Trompe tes yeux avec de l’eau». Leur parfaite maîtrise du texte, leurs démonstrations scientifiques et leurs gestes exécutés en symbiose captivaient l’attention des juges et invités présents. Leur stand était, la plupart du temps, bondé de spectateurs.

Une expérience de vie

«Notre expérience s’est jouée avec l’aide du Centre de recherche du diabète de Montréal, qui cherche des bios marqueurs qui vont pouvoir faire en sorte de prévenir le diabète. Je me dis que si je deviens médecin un jour, ce que j’ai appris va pouvoir m’aider à poser un diagnostic», a témoigné Gabrielle Watkins qui désire poursuivre ses études en médecine.

Justement, cultiver l'esprit scientifique, offrir à la collectivité une main-d'œuvre de plus en plus qualifiée sur le plan scientifique, développer le plein potentiel des élèves et contribuer au développement d'une personnalité structurée sont, selon le comité organisateur et Stéphanie Côté, enseignante en sciences, les objectifs visés derrière l’expérience de l’Expo-sciences.

Le responsable de cette 16e éditon d’Expo-sciences, également enseignant en sciences, Jean-François Lussier, peut ainsi affirmer «mission accomplie».