De 200 à 300 membres des écoles privées de passage au Collège Saint-Bernard

Dans le cadre du 5e Colloque de la vie scolaire

Gérard Martin gerard.martin@tc.tc
Publié le 28 novembre 2014

Le directeur général du CSB, Paul Boisvenu, a souhaité la plus cordiale bienvenue à Nancy Brousseau, directrice générale de la Fédération des établissements d'enseignement privés, qui tient depuis hier, à Drummondville, son 5e Colloque de la vie scolaire.(Photo TC Media Ghyslain Bergeron)

 


 

DRUMMONDVILLE--Depuis hier et encore aujourd'hui, en ce vendredi 28 novembre, l'activité est fébrile au Collège Saint-Bernard alors que des membres du personnel des écoles privées du Québec s'y réunissent dans le cadre du 5e Colloque de la vie scolaire sous le thème «L'École de demain, c'est maintenant».

Tout au long de ces deux journées, on estime à près de 300 personnes de partout au Québec qui convergeront vers Drummondville pour cet évènement qui a lieu tous les deux ans sous les auspices de la Fédération des établissements d’enseignement privés (FEEP).

Drummondville

Ce n'est d'ailleurs pas par hasard que la Fédération a choisi à la fois le Collège Saint-Bernard (CSB) et Drummondville pour la tenue de cet important événement, comme l'ont expliqué à tour de rôle Paul Boisvenu, directeur de l'institution de l'Avenue des Frères, et Nancy Brousseau, directrice générale de la Fédération, lors d'une conférence de presse ayant eu lieu au tout début de ce 5e colloque.

«Le Collège Saint-Bernard a été choisi pour accueillir cet évènement compte tenu de sa localisation privilégiée en plein cœur du Québec, mais davantage parce que c’est un collège qui se distingue par le grand dynamisme de sa vie scolaire», a d'abord expliqué M. Boisvenu, tout en reconnaissant que cette importante rencontre offre une belle occasion au Collège Saint-Bernard d’affirmer son rôle de chef de file dans ce domaine.

Du même souffle, on a également reconnu qu'à l’aube des festivités visant à souligner le 200e anniversaire de la ville de Drummondville, le Collège Saint-Bernard contribue à sa manière à mettre une fois de plus en lumière le dynamisme de sa ville.

Présent à la table principale en compagnie de Mme Brousseau et de M. Boisvenu, le maire de Drummondville et ancien directeur général du CSB, Alexandre Cusson, s'est rappelé avec un certain sourire d'avoir été avec Jacques Parr, un des membres du comité organisateur local, dans les pourparlers avec la FEEP pour obtenir l'événement chez nous, à l'époque où le directeur général d'alors était nul autre que M. Boisvenu, comme quoi les rôles peuvent parfois changer.

Outre les personnes nommées, Martin Arsenault, Dominic Boisclair et Sylvie Côté, du Collège Saint-Bernard, font également partie du groupe de la quinzaine d'organisateurs du 5e Colloque de la Vie scolaire.

Développement professionnel

Nancy Brousseau, directrice générale de la Fédération, a expliqué de son côté que le Colloque de la vie scolaire représente une occasion unique de développement professionnel pour le personnel des écoles qui y participent.

Elle a précisé que différents thèmes y sont abordés comme les activités sportives, l’art et la culture à l’école, l’engagement communautaire des élèves, la santé, la relation d’aide, les médias sociaux, la prévention de l’intimidation, l’entrepreneuriat, les voyages scolaires, etc.

«L’encadrement des élèves et les activités parascolaires sont deux grandes forces de l’enseignement privé au Québec», a en conséquence fait valoir Nancy Brousseau.

La directrice générale de la FEEP a également mis en évidence la qualité des personnes-ressources ayant accepté de participer à l'événement dont le journaliste Jean-François Lépine, l’environnementaliste Steven Guilbault, la championne olympique Nathalie Lambert, l’auteur Bryan Perro et le conférencier Louis-Philippe Thibault, pour ne nommer que ceux-là.

Mme Brousseau et M. Boisvenu se sont dits d'accord pour affirmer qu'un tel Colloque représente une occasion unique de favoriser les échanges entre les écoles, divers experts et organismes, pour amener chaque élève à réussir et à être bien outillé pour l’avenir.

En plus des conférences et des ateliers, un vaste salon des exposants favorise les rencontres et les partenariats entre les écoles, divers organismes communautaires et entreprises qui leur offrent des services.