Saint-Cyrille : «Ça fait 40 ans que nous n’avons pas eu un tel projet»

Saint-Cyrille : «Ça fait 40 ans que nous n’avons pas eu un tel projet»

Hélène Laroche, mairesse de Saint-Cyrille-de-Wendover.

Crédit photo : Photo gracieuseté

INFRASTRUCTURE. «Est-ce que c’est vrai que vous avez reçu un communiqué pour le parc Guèvremont? Si c’est le cas, j’ai vraiment hâte de dire ça aux citoyens de Saint-Cyrille!»

La mairesse de Saint-Cyrille-de-Wendover, Hélène Laroche, avait effectivement hâte de répandre la bonne nouvelle à l’effet que sa municipalité s’est vu accorder, hier, par le gouvernement du Québec un montant de près de 351 619,55 $ pour l’aménagement du parc Guèvremont situé en plein cœur du village.

«Au total, notre projet est évalué à environ 800 000 $ et nous allons recevoir près de la moitié de la somme pour sa réalisation. Ce projet va complètement changer l’image du centre du village. Ça fait 40 ans que nous n’avions pas eu un projet d’aménagement si important. C’est une belle nouvelle qui réjouira tous nos citoyens parce qu’en élaborant le projet, nous avons pensé à toutes les catégories d’âge. Il y en aura pour tous les goûts : de la pétanque, de la danse en passant par les jeux d’eau et des sentiers de marche. Ce sera très beau», a exprimé Mme Laroche.

Dans la mise en œuvre du projet, la nature et les espaces verts seront considérés et même mis en évidence.

«Je ne peux pas dévoiler d’images pour l’instant, car les plans et devis ne sont pas finaux. Il y a peut-être des choses qui vont bouger un peu. En principe, si tout va bien, le projet sera réalisé quelque part en 2019 et la nature sera mise à l’avant-plan», a poursuivi la mairesse.

Situé à deux pas de l’école primaire, le futur parc Guèvremont qui fera la fierté des Cyrillois, pourra aussi être utilisé par l’école, en cas de besoin.

«Et il y a d’autres belles choses qui s’en viennent à Saint-Cyrille. Selon nos prévisions, dans quelques années, notre village sera constitué à 50 % de jeunes familles. Le projet du parc Guèvremont était, en ce sens, très important pour nous», a terminé Hélène Laroche, enthousiaste.