L’ex-conseiller municipal Réal Jean est décédé

L’ex-conseiller municipal Réal Jean est décédé

Réal Jean, ex-conseiller municipal de la Ville de Drummondville.

Crédit photo : Photo archives L'Express

DRUMMONDVILLE. L’ex-conseiller municipal Réal Jean a perdu la vie à son domicile de Drummondville, au cours des dernières heures.

Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, M. Jean est décédé à l’hopital Sainte-Croix où il avait subi une chirurgie récemment. Il était âgé de 90 ans.

Précisons que Réal Jean a agi à titre de conseiller municipal à la fin des années 1990 et au début des années 2000, aux côtés des Denis Savoie, Roger Lambert, Christian Tourigny, Roberto Léveillé, Mario Jacques, Céline Trottier, Gilles Fontaine, Robert Lafrenière et, bien entendu, Francine Ruest Jutras. Il était d’ailleurs en poste en 2005 lors de la fusion des municipalités de Saint-Joachim-de-Courval, Saint-Charles-de-Drummond et Saint-Nicéphore à la Ville de Drummondville.

Plutôt discret depuis son retrait de la politique municipale, M. Jean a néanmoins participé le 14 octobre 2015 à une activité publique alors qu’on a procédé à l’ouverture d’une capsule temporelle qui avait été dissimulée dans l’œuvre-fontaine du parc Pinard, il y a plus de 50 ans.

La boîte métallique, qui avait été enfouie dans le cadre du 150e anniversaire de fondation de la Ville de Drummondville, contenait des journaux, un vinyle et des documents. Faisant partie du comité organisateur de l’époque, M. Jean avait pris soin de placer des briques devant afin de bien dissimuler la capsule. «Lorsque la plaque en bronze a été volée (qui se trouvait devant les briques), j’ai vu l’importance de mes travaux. Si je n’avais pas posé de briques, la capsule n’aurait pas été là», avait-il indiqué non sans fierté.

Par ailleurs, en faisant une recherche sommaire dans ses archives, L’Express a retrouvé un article datant du 29 février 2004 qui faisait état d’une augmentation de salaire de 23,5 % que les conseillers municipaux de l’époque s’étaient eux-mêmes voté. Le seul élu qui avait voté contre cette augmentation avait été Réal Jean.

Il avait déclaré : «Je ne veux surtout pas dénigrer le travail des conseillers municipaux. J’aurais été en faveur d’une augmentation raisonnable. Je suis d’accord avec la hausse de 10 % accordée à la mairesse de Drummondville. C’est un travail à temps plein. Mais, 23,5 % pour les conseillers, c’est exagéré. À part les conseillers à la retraite, tous les autres membres du conseil ont un emploi régulier. Il y a des élus qui ne font pas de représentation. Pour les conseillers, il ne s’agit pas d’un travail à temps plein.»

Les détails entourant les funérailles de M. Jean ne sont pas connus pour l’instant.