Le Village québécois d’antan prend un virage cuisine

Le Village québécois d’antan prend un virage cuisine

Sur la photo de gauche à droite, la présidente du VQA, Hélène Sauvageau, le nouveau chef exécutif du VQA, William L’Heureux, et le directeur général du VQA, Guy Bellehumeur.

Crédit photo : Simon Lévesque

DRUMMONDVILLE. En plus de dévoiler sa programmation estivale, le Village québécois d’antan a annoncé ce matin qu’il prend un virage culinaire et qu’il a nommé William L’Heureux à titre de nouveau chef exécutif afin qu’il réinvente les mets traditionnels.  

Pour le copropriétaire de l’Odika bistro, et nouveau chef exécutif du Village, William L’Heureux, l’important sera d’utiliser les techniques ancestrales, mais de faire ressortir des saveurs actuelles et des mélanges plus audacieux.

«Nous allons démontrer qu’un ragoût de boulettes peut être fait de plusieurs façons, que ce n’est pas toujours ennuyeux et que ce n’est pas toujours le ragoût que nous connaissons du 15 au 31 décembre. Nous le promettons», a expliqué William L’Heureux, en conférence de presse ce matin.

L’expérience culinaire du Village permettra aux milliers de visiteurs de se régaler aujourd’hui, comme on se régalait hier avec une cuisine mettant en valeur les produits du terroir. Le Village souhaite ainsi profiter de l’engouement envers la gastronomie avec ce nouveau tourisme gourmet.

«Les touristes accordent maintenant beaucoup d’importance aux plaisirs de la table. Nous voulions nous associer à un chef local, un chef talentueux, créatif et c’est pour cette raison que le chef William L’Heureux se joint à notre équipe», a ajouté le directeur général du VQA, Guy Bellehumeur.

Une saison estivale très variée

Parmi les nouveautés de l’été 2018, les visiteurs pourront profiter du réaménagement du territoire de la ferme du village. Ils pourront donc découvrir le style de vie en milieu rural de l’époque en visitant les installations de la ferme d’antan et en admirant une collection renouvelée de machineries agricoles. La ferme sera peuplée de plusieurs animaux de la ferme et de la basse-cour dans un habitat traditionnel.

«La ferme sera certainement un incontournable cet été. Les gens pourront voir à quel point les équipements sont mis en valeur.  Nous avons voulu concentrer les activités pour les familles. La bassine, la ferme et les jeux seront installés au même endroit», précise la présidente du VQA, Hélène Sauvageau.

Les enfants pourront essayer de résoudre la nouvelle petite enquête du village. Ils devront récolter des indices et discuter avec les comédiens sur place pour percer le mystère.

De plus, le savoir-faire artisanal et entrepreneurial d’antan fera partie intégrante de la programmation estivale 2018. Le village accueillera un nouvel habitant, soit un barbier.

Les dirigeants du Village ont aussi annoncé qu’une caisse populaire a été nouvellement aménagée. Cette activité permettra de faire revivre aux visiteurs la première coopérative d’épargne et de crédit en Amérique du Nord et ainsi fera connaître l’histoire d’Alphonse Desjardins.

De plus, le Village a été bonifié de la maison de l’Union Saint-Joseph de Drummondville. Des comédiens du Village raconteront l’histoire et l’évolution de la compagnie d’assurance UV Mutuelle.

En terminant, le VQA pense déjà à sa programmation d’automne. Un nouveau partenaire, Just ran International, organisera deux courses thématiques en rapport au Village hanté. Le 4 octobre aura lieu la course zombie apocalypse et le 6 octobre aura lieu la Candy course. Plus de détails viendront dans les prochaines semaines.

Le Village québécois d’antan ouvrira ses portes du 2 juin au 8 septembre pour la période estivale.