Jacques Cartier élu à la présidence du Conseil des entrepreneurs agricoles

Jacques Cartier élu à la présidence du Conseil des entrepreneurs agricoles

Jacques Cartier

C’est avec une grande fierté que le Conseil des entrepreneurs agricoles (CEA) accueille son nouveau président, M. Jacques Cartier.

Producteur agricole de la région de Sorel depuis 1975, M. Cartier est bien connu des agriculteurs et du secteur agroalimentaire. De 1984 à 2002, il a occupé la fonction d’administrateur pour ensuite assurer la présidence de la coopérative Agropur de 1992 à 2002. Sous sa gouverne, Agropur est devenue la plus importante coopérative laitière au Canada. M. Cartier a aussi été membre de la Commission de protection du territoire agricole de 2006 à 2012.

L’expérience, les connaissances et les visions de M. Cartier cadrent parfaitement avec les valeurs de liberté, d’entrepreneuriat et de pluralité que le CEA défend auprès du gouvernement et des producteurs agricoles.

« C’est avant tout par conviction et par sens des responsabilités que j’accepte d’assumer le rôle de président du CEA. De nouvelles opportunités se présenteront pour assurer le développement agricole et agroalimentaire du Québec de demain », déclare M. Cartier. « On ne peut laisser ces choix entre les mains d’une organisation syndicale préoccupée avant tout par son financement et qui défend prioritairement son statut de syndicat unique. Il faut proposer une nouvelle vision d’avenir ainsi que redonner aux producteurs la liberté et le goût de produire pour répondre aux besoins spécifiques de leur clientèle ».

Le nouveau président entend poursuivre la croissance du CEA en ce qui concerne le nombre d’associations membres et de producteurs. Depuis sa fondation en 2010, le nombre de producteurs regroupés au sein du CEA a pratiquement triplé pour atteindre le cap des 2 500.

M. Cartier souhaite aussi intensifier les efforts et la présence du CEA auprès des dirigeants politiques et des producteurs agricoles, afin qu’ils comprennent que les changements proposés par le CEA, notamment ceux qui concernent la mise en marché et le pluralisme syndical, sont justifiés et reçoivent l’appui d’un nombre grandissant de producteurs.

À propos du Conseil des entrepreneurs agricoles

Créé en 2010 par trois associations dans la foulée du rapport Pronovost qui recommandait au gouvernement de mettre fin au monopole de représentation de l’UPA, le CEA compte désormais comme associations membres : l’Association des jardiniers maraîchers du Québec, l’Association des érablières-transformateurs des produits de l’érable, Les Céréaliers du Québec, l’Association de défense des producteurs de bovins du Québec, ainsi que l’Association des producteurs de gazon du Québec.

Le CEA croit en la nécessité du pluralisme syndical pour les producteurs agricoles du Québec. Il est déterminé à faire partie des organisations syndicales dont le but est de représenter les producteurs qui aspirent à une nouvelle forme d’association.