Un engouement qui n'a jamais cessé de croître

Cynthia
Cynthia Giguere-Martel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Jeux du Québec

JEUX DU QUÉBEC. Les plateaux de compétitions bondés auront été chose courante dans l'histoire de la 50e finale des Jeux du Québec de Drummondville. L'engouement qui s'est installé dès le début se sera poursuivi jusqu'à la fin de sorte que l'objectif des 100 000 spectateurs aura été largement atteint.

Partout, les foules ont été nombreuses pour encourager les athlètes participant aux Jeux du Québec. (Photo TC Media - Ghyslain Bergeron)

«Partout où je me suis promené, j'ai surtout vu des sites pleins, indique d'emblée Michel Viens, directeur général du comité organisateur de cette 50e finale. Je suis peut-être subjectif, mais ça fait une quinzaine d'années que je fréquente les différentes finales des Jeux du Québec et il me semble qu'à celle-ci, il y a particulièrement beaucoup de monde.»

«Que ce soit sur un plateau sportif intérieur ou sur un site extérieur, il y a eu effectivement beaucoup de monde, expose pour sa part Alain Deschamps, directeur général de Sports Québec, sans vouloir comparer d'autres finales à celle de Drummondville. Il faut dire aussi que la température a été très favorable. La dynamique aurait donc été peut-être différente; il y aurait certainement eu moins de monde à l'extérieur s'il y avait eu des tempêtes de neige, par exemple.»

L'engouement a donc été senti partout tout au long de cette grande célébration de la jeunesse sportive québécoise, si bien que le comité organisateur s'est trouvé à gérer quelques beaux problèmes, notamment à l'Aqua complexe.

«Lors d'une compétition, il y avait tellement de monde que le stationnement était complet. Afin de ne décevoir personne, l'organisation a rapidement réagi pour transformer un terrain vacant en stationnement de déversement», raconte M. Deschamps, tenant à souligner que le comité organisateur a «une capacité à se virer sur un dix cennes».

«Le comité organisateur a su assurer une logistique sans faille du début jusqu'à la fin. Chapeau!», a-t-il tenu à ajouter.

«On s'est ajusté à la première journée ainsi qu'à la deuxième pour ensuite atteindre un niveau de qualité qui s'est reconduit au deuxième bloc», a soutenu M. Viens, considérant qu'il n'y a rien de parfait.

Avant l'événement, l'objectif en termes de spectateurs était de 100 000. Devant cette réalité, les deux hommes sont d'avis que ce chiffre a été rencontré.

«Ce nombre n'est pas exagéré si on pense que sur chacun des 22 sites de compétitions, il est venu 5000 visiteurs en moyenne. Cent mille visiteurs, c'est une donne qui me paraît assez juste, car si on fait le calcul, on arrive au-delà de ce nombre», explique M. Viens, visiblement satisfait.

Hébergement

Si les plateaux sportifs étaient quotidiennement remplis à pleine capacité, la réalité était différente côté hébergement. De fait, de l'avis des hôteliers, les établissements drummondvillois ont certes vu leur taux d'occupation augmenter, mais les réservations se faisaient plutôt de façon sporadique.

«Habituellement, durant la semaine de relâche, le taux d'occupation est plutôt faible. Cette année, c'est meilleur évidemment, mais ça n'a pas levé comme on pensait; on s'attendait à ce que l'hôtel soit plein durant les dix jours de l'événement, ce qui n'a pas été le cas», explique Amélie Toutant, chef d'équipe à la réception, tout de même satisfaite.

«Il y a eu un bon roulement, mais ce n'était pas constant. Les dernières journées de l'événement ont été plus actives. Ça a quand même apporté de l'eau au moulin, comme on dit», affirme Lucille Laperle, contrôleuse financière au Best Western Plus Universel.

Selon plusieurs, la situation géographique de Drummondville a fait en sorte que les gens ont eu tendance à opter pour la maison plutôt que pour une chambre d'hôtel.

«J'ai l'impression que les parents des athlètes, notamment, ont préféré voyager plutôt que de se louer une chambre. L'aspect financier y joue aussi», indique Étienne Aubin, directeur des ventes à l'Hôtel & Suites Le Dauphin.

Organisations: Sports Québec, Aqua

Lieux géographiques: Jeux du Québec, Drummondville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires