Jeux du Québec : après Drummondville, ce sera Montréal

Jean-Pierre
Jean-Pierre Boisvert
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

DRUMMONDVILLE.Montréal est venue dire à Drummondville aujourd’hui qu’elle prendra la relève de l’organisation des Jeux du Québec pour la tenue de la 51e finale qui se tiendra à l’été 2016, commémorant du coup le 40e anniversaire des Jeux olympiques de 1976.

Le maire Alexandre Cusson, Dimitrios Jim Beis, maire de Pierrefonds, le champion skieur acrobatique Alexandre Bilodeau et Denis Gauthier, président des Jeux du Québec de Drummondville, ont lancé le rendez-vous pour les Jeux d’été de Montréal en 2016.

Comme c’est la tradition aux Jeux du Québec, le prochain milieu hôte tient une réception à la veille de la journée de clôture, histoire de faire le pont entre les deux finales. Celle de Montréal se déroulera du 17 au 25 juillet 2016, à même les principales installations olympiques.

C’est le directeur général Jacques Fortin qui d’entrée de jeu s’est adressé aux quelque 150 invités, incluant le maire de Drummondville Alexandre Cusson et de nombreux élus, pour donner rendez-vous à la communauté sportive québécoise. «Nous tenons à saluer et à remercier Drummondville pour la belle organisation de cette 50e finale des Jeux du Québec et nous serons prêts à notre tour à accueillir près de 4 000 jeunes athlètes provenant des 19 régions du Québec», a-t-il déclaré, précisant que le slogan sera justement «Montréal c’est à ton tour».

Le maire de Montréal, Denis Coderre, étant dans l’impossibilité de se déplacer, c’est Dimitrios Jim Beis, maire de Pierrefonds, qui l’a représenté à la tribune. «Il faut savoir reconnaître que les Jeux du Québec sont une belle réussite. Unique au monde. C’est là que tout commence et c’est là que tout champion se révèle. Ils favorisent ainsi la détection du talent: Alexandre Despatie, Sylvie Bernier, Gaétan Boucher, Nathalie Lambert, Pierre et Alex Harvey sont au nombre des 3 400 000 athlètes qui ont vécu leurs premières compétitions importantes aux Jeux du Québec », a-t-il fait observer.

L’animation de la réception a été confiée à Alain Dumas, bien connu dans les médias montréalais, qui en a profité pour raconter son expérience aux Jeux du Québec, à Jonquière. «Je faisais partie de l’équipe de basket et ma participation aux Jeux a été marquante. Comme pour plusieurs jeunes athlètes, les Jeux procurent une bonne dose de confiance en soi, à tel point que j’ai préparé un plan pour aborder une fille que j’avais remarquée, et j’ai été capable d’aller lui chanter « Flying to the moon » de Frank Sinatra. Et ça fait 30 ans en 2015 avec que je suis marié avec elle. Quand j’ai raconté cette anecdote à mon fils Antoine, il m’a fait savoir que Frank Sinatra ce n’était pas cool, je lui ai répondu que si ce n’était pas de Frank Sinatra, il ne serait pas là aujourd’hui…»

Après la présentation de vidéos mettant en valeur les Jeux d’été, Alexandre Bilodeau, le champion de ski acrobatique, a témoigné que les Jeux du Québec offrent une ambiance incomparable. C’est une inspiration, peu importe le niveau, à la fois pour ceux qui deviennent champions et pour tous les autres. C’est une première expérience inoubliable», a tenu à souligner le médaillé olympique.

Les Jeux de Montréal mettront à contribution les trois pôles principaux que sont le bassin olympique, le Complexe sportif Claude-Robillard et le Parc olympique. À noter que le conseil d’administration de SPORTSQUÉBEC a convenu de surseoir à son processus habituel de sollicitation et de sélection des milieux et d’octroyer à Montréal la 51e Finale des Jeux du Québec. Il s’agit là d’une mesure exceptionnelle visant à commémorer le 40e anniversaire des Jeux olympiques.

Organisations: Finale des Jeux

Lieux géographiques: Jeux du Québec, Montréal, Drummondville Alexandre Cusson Pierrefonds Jonquière

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires