Culkin s'en va à Abbotsford; Carrier, à Buffalo

Jonathan
Jonathan Habashi
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Tandis que l'avenir de Lalancette demeure incertain

Au surlendemain de l'élimination des Voltigeurs, Ryan Culkin a appris qu'il prolongera sa saison dans l'organisation des Flames de Calgary tandis que William Carrier a été appelé à se soumettre à une évaluation médicale auprès des médecins des Sabres de Buffalo.

D'une part, les Flames ont assigné Culkin au Heat d'Abbotsford, leur club-école dans la Ligue américaine de hockey. Le défenseur de 20 ans agira d'abord comme réserviste au sein de la formation britanno-colombienne, qui, à l'approche des séries éliminatoires, occupe le deuxième rang de sa division.

Pour Dominic Ricard, il ne fait pas de doute que Culkin est fin prêt à faire le saut chez les professionnels. Le Montréalais a récemment paraphé un contrat de trois ans avec l'organisation qui l'a repêché en 5e ronde en 2012.

«Ryan est toute une tête de hockey. Son niveau de compétition, son intelligence du jeu et sa force de caractère font de lui un joueur prêt pour la Ligue américaine. Il lui reste seulement à se renforcir physiquement», a fait valoir le directeur général des Voltigeurs.

«Je suis convaincu que Ryan va connaître une belle carrière chez les pros, car il possède une personnalité qui fait la différence dans une équipe. Son leadership naturel lui permet de calmer tout le monde. Chez les pros, un joueur de hockey ne doit pas juste savoir tirer la rondelle. Il doit avoir le caractère nécessaire pour évoluer dans ce milieu. Ryan possède tous ces atouts», a ajouté Ricard.

Obtenu des Remparts en janvier dernier, Culkin a connu un lent départ dans l'uniforme des Voltigeurs avant de finir la saison en force. En 11 parties éliminatoires, le polyvalent arrière de 6 pieds, 2 pouces et 201 livres a récolté 11 points (2-9) et conservé un différentiel de +7.

Courageux Carrier

De son côté, William Carrier s'envolera pour Buffalo afin d'être évalué par les médecins des Sabres. En raison d'une entorse à la cheville gauche, l'ailier de 19 ans a raté 7 des 11 matchs des Voltigeurs lors des dernières séries éliminatoires.

«C'est une blessure assez grave qui prend normalement 6 à 8 semaines à guérir. En séries, William a été courageux, car c'était très douloureux pour lui», a souligné Dominic Ricard au sujet de son protégé, qui a tout de même récolté quatre points (1-3) en quatre joutes éliminatoires.

L'an dernier, alors qu'il portait les couleurs des Screaming Eagles, Carrier avait subi la même blessure, mais à la cheville droite. Une aggravation de son état l'avait contraint à passer sous le bistouri.

«Cette fois-ci, l'opération ne devrait pas être nécessaire, car le bon diagnostic a été posé dès le départ. Il n'en demeure pas moins que c'est une blessure longue à rétablir», a fait savoir Ricard.

Choix de deuxième ronde des Blues de St-Louis en 2013, Carrier est passé aux Sabres le 28 février dernier dans la méga-transaction impliquant Ryan Miller. Comme l'athlète de Pierrefonds a déjà un contrat de trois ans en poche, tout indique qu'il entamera sa carrière professionnelle dès l'automne prochain, possiblement avec les Americans de Rochester. Même si Carrier est admissible à un retour dans la LHJMQ à l'âge de 20 ans, les Voltigeurs ne misent pas sur cette possibilité.

Et Lalancette?

Contrairement à Carrier, l'avenir de Christophe Lalancette semble plus incertain. Choix de quatrième ronde des Sharks de San Jose en 2012, le centre de 19 ans n'a toujours pas signé de contrat avec cette organisation. Pour le moment, tout indique que sa saison quelque peu décevante dans l'uniforme des Voltigeurs (59 points en 68 matchs) n'a pas convaincu les dirigeants de l'organisation californienne de lui octroyer un premier contrat professionnel, et ce, même s'il s'est partiellement racheté en séries.

S'il ne s'entend pas avec les Sharks d'ici la date limite du 1er juin, Lalancette redeviendra admissible au prochain repêchage de la LNH, comme c'était d'ailleurs arrivé à Olivier Archambault l'an dernier. Dans cette éventualité, un retour dans la LHJMQ à l'âge de 20 ans serait alors très envisageable pour le talentueux attaquant de 6 pieds et 182 livres.

À pareille date l'an dernier, Lalancette avait été rappelé par les Sharks de Worcester afin de participer aux séances d'entraînement de l'équipe.

Organisations: Ligue américaine de hockey, LNH

Lieux géographiques: Heat d'Abbotsford, Buffalo, Pierrefonds

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires