Marcoux se dresse devant les Voltigeurs

Jonathan
Jonathan Habashi
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La loi de la moyenne a peut-être joué contre les Voltigeurs, vendredi soir, au Centre Marcel-Dionne. Après avoir battu l'Armada de Blainville-Boisbriand cinq fois de suite plus tôt cette saison, les Drummondvillois ont plié l'échine 3-1 même s'ils n'ont pas disputé un vilain match face à l'une des puissances de la LHJMQ.

De retour devant leurs partisans après un voyage en Abitibi marqué par un réveil offensif, les Voltigeurs n'ont pas été en mesure de poursuivre sur cette lancée, se butant à un gardien au sommet de son art. Pendant qu'Étienne Marcoux multipliait les arrêts importants devant son filet, Louis-Philip Guindon cédait deux fois sur les huit premiers tirs dirigés vers lui même s'il n'a rien à se reprocher.

Plus volontaires, mais moins opportunistes que leurs rivaux, les protégés de Martin Raymond ont dominé 30-16 au chapitre des lancers. Leur jeu de puissance, habituellement si menaçant, a été complètement muselé (0 en 7).

«Ce soir, je n'ai rien à reprocher à mes joueurs, sinon notre manque d'opportunisme. On a joué un fort match. On a été disciplinés et méthodiques en défensive. On a alloué seulement 16 lancers à l'une des bonnes attaques dans cette ligue, mais ils ont capitalisé sur leurs chances. Ils ont pris les devants tôt et Marcoux a été très solide. De notre côté, on a eu nos chances en attaque, mais on n'a pas su en profiter», a fait remarquer Martin Raymond.

En milieu de deuxième période, Christopher Clapperton (sur une contre-attaque à 2 contre 1) et Marc-Olivier Roy (oublié dans l'enclave en avantage numérique) ont donné le coussin nécessaire à leur gardien en marquant deux buts rapides. Ryan Culkin a réduit l'écart à 2-1 en fin de match en décochant un tir sur réception du cercle des mises en jeu, mais Clapperton a mis fin au suspense en complétant son doublé dans un filet désert.

Mine de rien, les Voltigeurs (37-21-1-3) viennent de subir une quatrième défaite de suite à domicile. Durant cette séquence, la défensive a continué de bien se comporter (neuf buts alloués, en excluant ceux marqués dans un filet désert et en fusillade), mais l'offensive n'a produit que six petits buts.

L'Armada reprend confiance

En domptant sa bête noire, l'Armada a mis fin à une séquence de quatre défaites, sa plus longue cette saison.

«Dernièrement, notre confiance était basse, mais cette victoire va nous aider à la retrouver. En fin de match, nos joueurs étaient nerveux. On jouait sur les talons, mais on n'a pas paniqué et les gars se sont sacrifiés en bloquant des lancers. C'est une leçon à tirer de ce match», a expliqué l'entraîneur-chef Jean-François Houle.

Le pilote de l'Armada n'a pas manqué de souligner la performance électrisante de Marcoux. Le portier de 20 ans a notamment stoppé Jérome Verrier en échappée en plus de voler un but certain à Joey Ratelle en fin de deuxième période.

«Étienne a disputé l'un de ses bons matchs cette saison. Il était vivant et il a bloqué plusieurs jeux autour du filet avec son bâton», a-t-il fait valoir.

En raison de son récent passage à vide, l'Armada (38-14-4-5) accuse maintenant cinq points de retard sur le Drakkar et la première position au classement général. L'équipe est toujours au sommet de sa division, mais elle a vu son avance sur les Foreurs fondre à seulement trois points

«On vise toujours le premier rang, mais on ne veut pas regarder trop loin non plus. On préfère y aller un match à la fois. L'important, c'est de se préparer pour les séries», a conclu Jean-François Houle.

Bloc-notes…

Échangé des Blues aux Sabres quelques minutes avant le match, William Carrier n'a été informé de sa situation qu'après la rencontre. L'attaquant de 19 ans n'était ensuite pas disponible pour répondre aux questions des médias, l'organisation des Voltigeurs préférant lui donner le temps de digérer la nouvelle… Olivier Caouette a disputé un autre fort match, récoltant une passe et entamant un furieux combat avec Guillaume Beaudoin après avoir assené une percutante mise en échec à Marcus Hinds… Après avoir raté trois matchs en raison d'une blessure persistante à une jambe, Frédérick Gaudreau a effectué un retour au jeu… Ennuyé par une blessure au «haut du corps», Matthew Donnelly n'a pas été en mesure d'enfiler l'uniforme… Une autre belle foule de 2743 personnes a assisté à la rencontre… L'ancien capitaine des Voltigeurs, Marc-Olivier Vachon, était présent dans les gradins… Les Voltigeurs atteindront bientôt le cap de 80 000 spectateurs cette saison… Plus de photos du match à voir par ici...

Lieux géographiques: Abitibi, Clapperton

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires