Les Voltigeurs remontent et surprennent l'Armada

Jonathan
Jonathan Habashi
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il faudra commencer à prendre les Voltigeurs au sérieux. Opposés à la redoutable machine de l'Armada de Blainville-Boisbriand, dimanche, au Centre Marcel-Dionne, les Drummondvillois ont effectué une spectaculaire remontée pour finalement s'imposer 4-3 en prolongation.

Tirant de l'arrière 3-1 après deux périodes axées sur du jeu défensif à outrance, les Voltigeurs semblaient se diriger vers une défaite face à l'équipe classée numéro un au Canada. Refusant de baisser les bras, les protégés de Martin Raymond ont toutefois fait preuve d'opportunisme pour provoquer la prolongation en marquant deux fois au troisième engagement. Charles-David Beaudoin a couronné cette remontée en enfilant le but décisif à 3 min 02 s de la période supplémentaire.

«J'ai vu Golovkovs tourner autour du filet, puis les joueurs adverses paniquer et converger vers lui. Quand la rondelle est arrivée vers moi, j'ai juste pensé à la diriger vers le but. Ç'a donné un bon résultat», a lancé Beaudoin à sa sortie du vestiaire.

«C'est le fun de revenir de l'arrière, mais on est conscient qu'on n'a pas bien performé pendant trois périodes. On était insatisfait et on se l'est dit entre les périodes. En troisième, on a vu le caractère des gars. Tout le monde a apporté son petit quelque chose. On est content de ce qui nous arrive, mais on n'a encore rien accompli. On doit déjà penser au prochain match», a poursuivi le défenseur drummondvillois, qui a terminé le match avec deux points (1-1) ainsi qu'un différentiel de +3.

Oublié seul à la gauche d'Étienne Marcoux et bien repéré par Beaudoin, Jérome Verrier a sonné le réveil des Voltigeurs en réduisant l'écart à 3-2 en milieu de troisième période. Joey Ratelle a ensuite créé l'égalité en fonçant au filet pour rediriger habilement une passe de Guillaume Gauthier avec environ sept minutes à écouler au tableau indicateur.

«J'ai aimé de la façon dont on a joué en troisième, mais pas nos deux premières périodes. La différence, c'est qu'on est allé plus dans le trafic. Au lieu de se tenir éloigné de la rondelle, on n'a pas hésité à se faire frapper pour se tenir proche. Ça nous a permis d'ouvrir le jeu. Pour être dans l'action, il faut être prêt à payer le prix», a analysé Martin Raymond.

«L'Armada est une équipe qui patine et qui joue intelligemment. Pour atteindre ce niveau-là de compétition, on doit jouer de la bonne manière, avec intensité et caractère», a ajouté le pilote des Voltigeurs.

Au premier tiers, l'Armada avait profité de l'indiscipline des locaux pour se forger une avance de 2-0. Samuel Hodhod et Emil Aronsson ont déjoué Louis-Philip Guindon, chaque fois en sautant sur un retour de lancer de Danick Martel. Georgs Golovkovs a profité du momentum suivant un avantage numérique de deux hommes pour réduire l'écart en début de deuxième période, mais Christopher Clapperton a redonné une priorité de deux buts aux siens quelques instants plus tard.

Dans le camp de l'Armada, Jean-François Houle s'est déclaré satisfait de l'effort déployé par son équipe, qui disputait un troisième match en autant de soirs.

«On a travaillé avec intensité, mais les choses n'ont pas tourné de notre côté. En troisième, on était fatigués mentalement, mais en même temps, on ne leur a donné que cinq tirs. On n'a pas été dominés. Au bout du compte, on vient de récolter cinq points sur une possibilité de six sur la route», a souligné l'entraîneur-chef de l'Armada.

«Les Voltigeurs jouent avec intensité et cohésion. Ce soir, ils ont trouvé une façon de gagner», a-t-il ajouté.

Le pilote de l'Armada en a profité pour souligner la performance de Danick Martel. Le Drummondvillois de 19 ans joue un rôle de plus en plus important au sein de son équipe.

«Martel est très utile à notre équipe. Il a une belle rapidité. On apprécié l'intensité qu'il amène à chaque partie. Il ne prend jamais un soir de congé», a souligné Houle.

Devant le filet de l'Armada, Étienne Marcoux a cédé quatre fois sur seulement 18 lancers. Défié à 21 reprises, Louis-Philip Guindon a de nouveau semblé chancelant à quelques occasions. Le gardien de 18 ans s'est néanmoins repris en prolongation en stoppant Ryan Tesink sur une échappée.

En freinant la séquence victorieuse de l'Armada (15-1-2-0), les Voltigeurs (12-6-0-1) ont signé un cinquième gain consécutif. La formation drummondvilloise, qui a renversé les Olympiques 6-3 samedi, s'est hissée au cinquième rang du classement général dans la LHJMQ.

«On vient de battre deux bonnes équipes en connaissant de bonnes fins de matchs. Mais c'est notre remontée à Gatineau (le 20 octobre), où on a perdu 5-4 en fusillade après avoir tiré de l'arrière 4-1, qui a été un tournant jusqu'ici cette saison. Depuis ce match, on sait qu'on est capables de rivaliser avec de très bonnes équipes. Ça nous a donné confiance en nos moyens. Le match de ce soir s'inscrit dans cette continuité», a affirmé Martin Raymond.

Les deux adversaires de la division Telus Ouest se retrouveront dès jeudi soir, à Boisbriand. La rondelle tombera sur la patinoire peu après 19 h.

Bloc-notes…

Les trois buts de l'Armada ont été inscrits en avantage numérique (3 en 7)… Le jeu de puissance des Voltigeurs a frappé une fois en trois occasions… Jérome Verrier a prolongé sa séquence de matchs avec au moins un point à dix. Durant cette période, il a récolté 19 points (12-7)… Georgs Golovkovs a participé à trois des quatre buts des siens (1-2)… Les trois étoiles ont été décernées à trois produits du hockey mineur drummondvillois : Beaudoin, Martel et Verrier…

Lieux géographiques: Canada, Passe de Guillaume Gauthier, Camp de l'Armada LHJMQ Gatineau Telus Ouest Boisbriand

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires