Les Sénateurs du CSB ont su faire leur nid au sein de la LHPS

Gérard
Gérard Martin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Sébastien Charpentier s'amène à la place de Denis Francoeur

Si le nom de la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) n'est pas encore aussi connu que certains autres circuits mineurs, ce n'est sans doute pas la faute des équipes portant les couleurs des Sénateurs du Collège Saint-Bernard (CSB), puisqu'au terme de leur 1ère saison dans ce circuit compétitif, le bilan qu'on en dresse est à la fois tout aussi positif au plan sportif qu'académique.

Lors d'une conférence de presse, mercredi, le directeur général du CSB, Alexandre Cusson, ainsi que le responsable du programme hockey à cette institution, Dominic Ricard, accompagné de ses lieutenants, ont donc fait le point sur cette première saison au sein de la LHPS, tout en profitant de l'occasion pour présenter le nouvel entraîneur pour les moins de 17 ans, en l'occurrence Sébastien Charpentier.

L'ex-gardien de la LNH prend en effet la relève de Denis Francoeur, qui quitte pour lancer un programme du genre en Mauricie, sa région d'origine.

Une entrée remarquée

Tous les intervenants présents à cette conférence ont été unanimes à reconnaître que cette première saison au sein de la LHPS a été remarquable à plus d'un point de vue dont, bien sûr, en ce qui a trait à l'aspect développement des jeunes hockeyeurs.

La Ligue de hockey préparatoire scolaire, comme l'a précisé Dominic Ricard, se veut un circuit comparable à celui où évolue le Collège Notre-Dame en Saskachewan ou aux «Prep school» américains.

Les moins familiers avec ce jeune circuit ont pris conscience de son existence lors du récent repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) alors que pas moins de quatre joueurs du Collège Saint-Bernard ont trouvé preneur.

Il s'agit, bien sûr, de Dylan Montcalm, un choix de 6e ronde des Voltigeurs de Drummondville, ainsi que de

Nicolas Lachance, sélectionné en 12e ronde par les Olympiques de Gatineau, de Félix Landry choisi en 13e ronde par le Drakkar de Baie-Comeau, sans oublier Raphaël Guévin, choix de 14e ronde des Tigres de Victoriaville.

Comme cela n'était pas suffisant, deux autres joueurs des Sénateurs ont connu un sort enviable puisqu'ils prendront le chemin des collèges américains l'an prochain.

En effet, Marc-Antoine Bourbonnais et David Thivierge ont opté pour le Kents Hill School dans l’état du Maine et qui évolue dans la New England Prep School Hockey League.

Ces deux finissants de 5e secondaire bénéficient d’une bourse couvrant 75% des coûts qu’ils auront à assumer pour fréquenter ce réputé Collège.

Pour un, David Thivierge affirme que l’éthique de travail, la discipline et le concept d’équipe qui régnaient chez les Sénateurs au cours de la dernière saison lui ont permis de se surpasser, lui qui évoluait dans un niveau midget A en 2010-2011.

Quant à Marc-Antoine Bourbonnais, il prétend que la LHPS l’a amené à modifier sa vision du hockey qu’il s’apprêtait à abandonner, tout en le rendant plus responsable dans la vie de tous les jours.

Cette heureuse conclusion pour six joueurs des Sénateurs n'est pas le fruit du hasard, puisqu'elle arrive au terme d'une saison de rêve.

En effet, l’équipe des «moins de 17 ans» s’est particulièrement démarquée en remportant tous les tournois auxquels elle a participé, dont le North American High School Hockey Prospects Showcase de Kingston, en plus de remporter le championnat de la saison régulière et les séries éliminatoires de la LHPS.

Il va sans dire que le responsable du programme, Dominic Ricard, s’est dit impressionné par la tenue des joueurs, mais n'a pas caché sa fierté pour la confiance que les parents ont témoignée à son équipe.

«On leur demandait de nous suivre dans une toute nouvelle aventure et ils y ont cru avec nous… je pense qu’aujourd’hui, ils ne sont pas déçus», a exprimé l'homme de hockey.

Même son de cloche pour le directeur général du CSB, Alexandre Cusson, qui soutient que cette entrée au sein de la LHPS a dépassé toutes les attentes des dirigeants de l’institution drummondvilloise qui en est à son 50e anniversaire de fondation.

«L’expérience est un succès sur toute la ligne, puisqu’elle assure un développement complet de l’élève, ce, tant au niveau scolaire que sportif et personnel», a résumé un Alexandre Cusson fort enthousiaste.

De fait, au seul plan académique, M. Cusson a indiqué que les joueurs évoluant dans le Programme ont réussi 96% des cours auxquels ils étaient inscrits durant la saison.

Frédérick Malette, coordonnateur des programmes en arts et en sport, est d'avis que ce succès vient confirmer que, pour ces jeunes, la pratique du hockey, au cœur de leur cheminement au Collège, constitue un levier de motivation élevé dans leur réussite scolaire.

Sébastien Charpentier s'amène

Cette conférence de presse a également été l'occasion d'annoncer l'arrivée de Sébastien Charpentier au sein de l'équipe des entraîneurs qui comprend déjà Jasmin Gélinas.

Celui-ci en sera à sa deuxième année derrière le banc des «moins de 15 ans».

Quant à Sébastien Charpentier, comme mentionné, il prendra la relève à Denis Francoeur.

«Nous avons été très satisfaits du travail accompli par Denis. Nous aurions souhaité qu’il continue avec nous, mais nous comprenons très bien son désir de se rapprocher de chez lui et de sa famille», a précisé Alexandre Cusson au sujet du départ de l'ex-grand manitou des Cataractes de Shawinigan.

Dominic Ricard s'est réjoui pour sa part de l’arrivée de Sébastien Charpentier, précisant que ce dernier partage les valeurs de développement intégral que visent d’abord le Programme de hockey du Collège, tout en présentant une feuille de route inspirante. «Comme nous, Sébastien souhaite collaborer au développement des êtres humains qui nous sont confiés et ce à tous les niveaux», a plaidé le responsable du programme hockey en se disant convaincu que Sébastien était mûr pour ce défi.

Originaire de L'Avenir, ce dernier est un gardien qui a roulé sa bosse dans le hockey professionnel, de 1997 à 2012.

On a rappelé, entre autres, que l’ancien cerbère des Capitals de Washington a œuvré à titre d’entraîneur adjoint au sein de son équipe en Allemagne au cours de la dernière saison, alors qu’il soignait une blessure et qu'il a aussi agi à titre d’entraîneur des gardiens de but des Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Sébastien Charpentier s’est d'ailleurs dit heureux de joindre les rangs d’une équipe aussi expérimentée. «Je ne pouvais souhaiter un meilleur scénario pour mon après-carrière» a-t-il résumé, tout en se disant excité à l'idée d'aider les jeunes à progresser tant sur la patinoire qu'à l'extérieur.

Que réserve maintenant la saison 2012-2013 aux Sénateurs après une entrée aussi remarquable ?

À cet égard, Dominic Ricard se montre très optimiste, tout en disant que le recrutement est presque complété.

«D’excellents joueurs ont choisi d’évoluer dans notre Programme et cela est très encourageant», a-t-il annoncé en affirmant que c'est avec beaucoup d’enthousiasme donc que les Sénateurs entrevoient la prochaine saison.

Organisations: Ligue de hockey préparatoire scolaire, Collège Saint-Bernard, Ligue de hockey junior majeur du Québec LNH Drakkar de Baie-Comeau Kents Hill School New England Prep School Hockey League North American High School Hockey Prospects Showcase de Kingston Cette conférence Université du Québec à Trois-Rivières

Lieux géographiques: Place de Denis Francoeur, Mauricie, Saskachewan Maine Cataractes de Shawinigan Allemagne

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Prep
    23 juin 2012 - 23:23

    Comparer le calibre de cette ligue au College ou joue les Hounds de Notre-Dame est une vraie farce,Un V.Lecavalier qui a jouer en Sakatchewan se serait amuser comme un petit fou dans ce calibre.QU'on prenne pas le monde pour des caves svp!!!Bien beau promouvoir ce calibre,mais ils n'auraient meme pas battu les meilleurs équipes midget AA au Quebec,alors ca fait pas trop serieux!!!!