Archambault : les Voltigeurs ne perdent pas espoir

Jonathan
Jonathan Habashi
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

À l’image des Voltigeurs, Olivier Archambault a connu une saison éprouvante en 2011-2012. Hyper doué, mais inexplicablement improductif, l’attaquant de 18 ans est loin d’avoir répondu aux grandes attentes placées en lui. Qu’à cela ne tienne, ses patrons ne perdent pas espoir de voir son talent enfin éclore.

Dominic Ricard ne regrette pas d’avoir fait l’acquisition d’Olivier Archambault. (Photo d’archives, Ghyslain Bergeron)

Débarqué de Val-d’Or durant la période estivale, Archambault a été limité à seulement 39 points (17-22) en 45 rencontres dans l’uniforme drummondvillois. Pratiquement devenu une source de distraction dans l’entourage de l’équipe, le premier choix au total lors du repêchage de la LHJMQ en 2009 a également affiché un piètre différentiel de -17. Pour couronner cette année de misère, l’espoir du Canadien de Montréal a été tenu à l’écart du jeu pendant sept semaines en raison d’une commotion cérébrale.

Malgré ce triste bilan, le directeur général des Voltigeurs, Dominic Ricard, ne regrette pas d’avoir sacrifié son choix de première ronde du repêchage de 2012 pour obtenir les services d’Archambault. Pas plus qu’il n’est pas prêt à jeter l’éponge, par exemple en le refilant à une autre équipe durant la saison estivale.

«Je ne peux pas regretter d’avoir mis la main sur un joueur qui déborde de talent et qui met des efforts pour s’améliorer. Il ne faut pas oublier que cette saison, Olivier faisait partie de tout l’inconnu qui entourait notre équipe. Quand on l’a acquis, on savait qu’il possédait plusieurs qualités, mais on devait apprendre à le connaître et vice versa», a contextualisé Dominic Ricard.

«Olivier a beaucoup travaillé sur sa personne durant les derniers mois, a-t-il ajouté. Mario Duhamel (entraîneur-chef) s’est d’ailleurs investi avec lui dans ce processus. Au fil des semaines, on a vu des résultats. Pour ma part, j’ai vu un joueur qui cadrait de plus en plus dans la philosophie des Voltigeurs.»

Sans nécessairement racheter sa saison, Archambault a connu des séries éliminatoires potables face aux Remparts. Lors du dernier match, le numéro 9 a possiblement livré sa meilleure performance dans l’uniforme drummondvillois, un flash laissant entrevoir toute l’étendue de ses capacités.

«C’est de bon augure. Je ne m’attends pas à ce qu’Olivier prenne charge de notre offensive la saison prochaine, parce que ce n’est pas dans sa nature. Je m’attends néanmoins à ce qu’il produise avec régularité en offensive aux côtés de Marc-Olivier Brouillard», a conclu Dominic Ricard.

Parions que ce souhait est partagé par les dirigeants du Canadien, qui ont misé sur la fierté de Le Gardeur en le réclamant en quatrième ronde lors du repêchage de la LNH en 2011.

Organisations: Canadien de Montréal, LNH

Lieux géographiques: Val-d’Or

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Jean Dubois
    10 avril 2012 - 18:06

    Moi j'y serai. Pour ce qui est d'Archambault je dois avouer qu'il ne me plaisait pas au début de la saison. Apres le milieux de la saison, il m'a convaincu que je devais lui faire confiance. Il est evident que c'est un joueur avec beaucoup de talent. Il lui reste a bien gerer tout ce talent, ce que je suis convaincu que les Voltigeurs réussiront a faire.

  • Jeremie Bergman
    09 avril 2012 - 09:23

    Des voeux pieux, il ne m'attiireront pas encore au Marcel-Dionne avec Archambault qui de surcroît nous coûte notre 1er choix de 2012 ! La pensée magique.....................