Les Voltigeurs explosent en troisième période

Jonathan
Jonathan Habashi
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une troisième période explosive a permis aux Voltigeurs de Drummondville de l’emporter par le pointage de 5-1 sur les Screaming Eagles du Cap-Breton, jeudi soir, sur la glace du Centre 200 de Sydney.

Le match était égal 1-1 après 40 minutes de jeu quand les Voltigeurs ont inscrit quatre buts sans riposte à forces égales. Une pétarade offensive qui a permis à la formation drummondvilloise de mettre un terme à une séquence de quatre défaites. Joint après le match, l’entraîneur-chef Mario Duhamel a qualifié ce succès de véritable victoire d’équipe.

«En première période, les gars étaient nerveux. On n’a pas généré beaucoup d’offensive. Nos joueurs ont ajusté le tir par la suite, tant au chapitre de l’éthique de travail que du côté tactique. On a livré un effort plus soutenu en deuxième période, puis nos chances de marquer se sont concrétisées en buts en troisième période. On a été récompensé parce qu’on travaillait à l’intérieur de nos forces, en mettant de la pression sur l’adversaire, en fatiguant leurs défenseurs et en mettant la rondelle au filet», a analysé le pilote des Voltigeurs.

«Actuellement, on veut s’assurer de grandir en gagnant la bataille de l’éthique de travail à chaque match. Ce soir, on y est parvenus dans les deux dernières périodes, car on jouait avec le couteau entre les dents et on se concentrait sur les petits détails. À la fin, le match a été juste pour nous», a poursuivi Duhamel.

Dans la victoire, les membres du premier trio des Voltigeurs ont livré une performance étincelante. André Bouvet-Morrissette (2-2), Jérôme Raymond (2-1) et Marc-Olivier Brouillard (0-4) ont récolté un total de 11 points. Au passage, les trois amigos ont dirigé 13 tirs vers le filet ennemi, tout en compilant un différentiel collectif de +10. L’autre but des Drummondvillois a été l’œuvre du défenseur recrue Nikolas Brouillard.

«Les joueurs de notre premier trio ont non seulement généré de l’offensive, mais ils se sont aussi repliés en défensive. Ils ont été excellents dans les deux sens de la patinoire», a souligné Mario Duhamel.

À son premier départ au mois d’octobre après avoir souffert d'une commotion cérébrale, Domenic Graham s'est illustré devant son filet. Le gardien de 17 ans a repoussé 32 des 33 rondelles dirigées vers lui. Denis Kindl a été le seul à tromper sa vigilance. De son côté, Philippe Trudeau a fait face à 31 lancers.

D’autre part, les unités spéciales des Voltigeurs ont réellement fait la différence dans ce match. Pendant que l’attaque massive produisait un but en trois tentatives, l’unité de désavantage numérique était parfaite en cinq occasions.

«Ça fait du bien de voir notre avantage numérique débloquer. On sentait que ça s’en venait depuis quelques matchs, car on obtenait plusieurs chances de marquer. C’est une question de cohésion. Quant à notre désavantage numérique, on doit une fière chandelle à Graham. Il a été particulièrement solide pendant un cinq contre trois en troisième période, alors que la marque était de 3-1», a commenté Mario Duhamel.

Les Voltigeurs (5-6-1-0) poursuivront leur périple dans l’est du pays en rendant visite aux Mooseheads de Halifax (7-4-0-0), samedi soir. La troupe de Dominique Ducharme est actuellement sur une lancée de quatre victoires. C’est Domenic Graham qui sera le gardien partant des Drummondvillois. Le match débutera à 18 h.

«Les Mooseheads ont traversé des années difficiles, mais ils ont beaucoup de potentiel cette saison. C’est une équipe qui offre du jeu structuré et qui a beaucoup de punch en attaque. En fait, ils n’ont pas vraiment de faiblesse. Ce sera tout un défi pour nous», a averti Mario Duhamel.

Bloc-notes…

Rétablis de leur blessure respective, Jean-Sébastien Fournier et Maxime Villemaire ont effectué un retour au jeu face aux Screaming Eagles. Aux dires de Duhamel, le premier a connu une belle progression tout au long de la rencontre tandis que le second a connu une soirée plus ardue… L’ex-Voltigeur Jonathan Brunelle a quant à lui été tenu en échec à son premier match face à son ancienne équipe. L’attaquant de 20 ans a vu ses dix tirs être bloqués par Graham et il a terminé sa soirée de travail avec un différentiel de -2… Ennuyé par une blessure à un genou subie lors d’une séance d’entraînement, Simon Giroux ne sera pas en mesure d’enfiler l’uniforme lors des deux prochains matchs. Jean-Philippe Boucher a donc été rappelé des Condors de Kahnawake (junior AAA) et c’est lui qui agira à titre d’auxiliaire à Domenic Graham à Halifax et à l’Île-du-Prince-Édouard…

Lieux géographiques: Graham

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires