Richard-Campeau poursuit son dodécathlon

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Par Lorry Bergeron (Courrier Sud, Nicolet)

Après 20 années d’expérience en course à pied, Robin Richard-Campeau s’est lancé un défi un peu «fou» : il a entrepris un projet de dodécathlon en course à pied en janvier 2012. Le projet se résume à 12 défis, étalés sur 12 mois à raison d’un par mois, durant l’année en cours.

Robin Richard-Campeau. (Photo, Le Courrier Sud)

«Cela fais maintenant 20 ans que je fais de la course à pied. Un jour, j’ai réalisé que je n’avais plus le sentiment de fébrilité à la ligne de départ. Il manquait l’excitation. Je me suis alors posé la question suivante : qu’est-ce que je n’ai encore jamais fait dans la course à pied ? Et de là me sont apparues plusieurs idées, par exemple courir pendant plusieurs kilomètres, déguisé en personnage fictif ou encore, courir en jonglant. C’était d’ailleurs mon défi du mois de mai. En janvier, j’ai fait le marathon intérieur, tandis qu’en février, le marathon sur tapis roulant. En juin notamment, mon défi était de courir du coucher du soleil jusqu’au soleil levant», explique le coureur.

Courir pour la cause

Robin Richard-Campeau a cependant dû annuler un défi, soit celui du mois d’avril en raison d’une blessure relative à la course. Le défi consistait à parcourir le trajet Montréal-Québec en courant sur une période de 4 jours. L’homme a donc décidé de jumeler 2 défis, soit celui du mois d’avril (parcourir Montréal-Québec en courant) et celui du mois d’octobre (courir pour la Fondation Terry-Fox). «Je n’ai jamais couru pour une bonne cause. Cela fait partie de mon dodécathlon, c’est le défi du mois d’octobre. Étant donné que je n’ai pas atteint mon objectif du mois d’avril, j’ai décidé de jumeler les 2 défis. Je vais donc courir Montréal-Québec, en amassant des fonds pour la Fondation Terry-Fox, une cause que j’ai vraiment à cœur. Mon objectif est d’amasser 1000$», raconte-t-il, soulignant qu’il est déjà possible de faire un don en ligne de façon sécuritaire sur le site de la Fondation, à la page du Dodécathlon (http://bit.ly/MOAzN6).

Toujours le dépassement de soi

Robin Richard-Campeau n’a pas froid aux yeux. En juillet, il relève le défi le plus difficile jusqu'à maintenant, soit de courir 40 x 40 mètres pour un total de 28 km, pendant 7 jours consécutifs. «C’est de loin le défi le plus difficile jusqu'à présent. C’est au-delà de ce que je connais dans mes capacités. Les gens qui connaissent bien la course à pied sauront de quoi je parle», exprime l’athlète. En août, le coureur se dirigera vers l’Ontario pour relever son 8e défi, l’EndurRun. En septembre, il s’attaquera à une montagne (montées et descentes). Après sa course au profit de la Fondation Terry-Fox, soit en novembre, il souhaite reproduire, au Centre-du-Québec, l’épreuve du Hakone-Ekiden, une traditionnelle course à relais japonaise de 217 km en 10 étapes réunissant 10 coureurs. Pour terminer son périple en décembre 2012, il devra courir rien de moins que 400 km en moins d’une semaine. Pour suivre Robin Richard-Campeau, visitez le http://www.dodecathlon2012.blogspot.ca/.

Organisations: Fondation Terry-Fox

Lieux géographiques: Nicolet, Ontario

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires