Michel Gouin et Roger Martel septièmes à New York

Jonathan
Jonathan Habashi
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ultramarathon

Le Drummondvillois Michel Gouin a obtenu son meilleur résultat en carrière aux Dix jours de New York, cet ultramarathon de calibre international disputé entre le 18 au 28 avril dans les allées du parc Flushing Meadows.

En parcourant une distance de 880,12 km –soit le trajet entre Drummondville et Atlantic City!–, Gouin a surpassé sa performance de 870 km établie lors la première de ses cinq participations à cette épreuve, en 2008. Du coup, l’infatigable athlète de 51 ans a décroché la septième position chez les hommes, où 20 compétiteurs étaient de la partie. Il a également terminé en première place chez les 50-59 ans.

«J’ai travaillé et je me suis amusé, comme je l’avais fait à mon premier passage à New York. Récemment, je voulais trop en faire et je ne suivais pas les plans de match que je mettais au point avant mes compétitions. Je me laissais distraire. Cette fois-ci, j’ai été dans ma bulle du début à la fin», a raconté Michel Gouin.

Une affirmation confirmée par sa conjointe et alliée des 20 dernières années, Chantal Morin : «Il était tellement dans son élément que nous avions parfois l’impression d’être inutiles. Michel travaille très fort tous les jours de l’année, et ce, depuis plus de 30 ans. Il était en bonne forme physique, mais son mental était hors du commun lors de cette compétition!»

L’Ukrainien Yuri Trostenyuk a remporté l’épreuve pour une troisième année consécutive. L’athlète de 48 ans a offert une performance exceptionnelle de 1176,17 km, améliorant ainsi son résultat de l’an dernier par plus de 85 km.

«Pourtant, la météo n’a pas été plus clémente qu’à l’habitude. Sur une période de dix jours, en plein mois d’avril à New York, c’est normal d’avoir de grande variation de température. Il y a eu un peu de tout, dont évidemment de la pluie, mais surtout, beaucoup de vents froids», a indiqué Michel Gouin.

Cette compétition regroupait des coureurs de renom provenant d’une vingtaine de pays.

«C’est un beau grand mélange de cultures, de langues et de façons de faire. C’est très impressionnant», a lancé Michel Gouin.

Au cours des prochaines semaines, Michel Gouin s’entraînera en vue de sa participation à l’ultramarathon de 24 heures «Around the Lake Race», à la fin du mois de juillet, dans la région de Boston. En juin, il sera en action dans le cadre des Six heures de Kingston, en Ontario.

Roger Martel sans complexe

À sa première participation à une course d’une telle envergure, Roger Martel, de Wickham, n’a souffert d’aucun complexe, se classant en septième position parmi les 23 participants aux Six jours de New York. Sa prestation de 545,45 km lui a également permis d’obtenir le deuxième rang chez les 50-59 ans. La compétition, qui s’est déroulée du 22 au 28 avril, a été remportée par l’Ukrainien Galya Balatskyy (773,92 km).

Pour celui qui s’est mis à l’ultramarathon il y a quelques années à peine, l’émotion était palpable une fois le dernier tour complété. N’ayant jamais pris part à une compétition de plus de 48 heures, Martel a dû faire plusieurs sacrifices à l’entraînement avant de prendre le chemin de New York.

«L’appui de ma famille avant et pendant la course a été un élément positif. Ma conjointe Ginette m’a suivi et m’a écrit via le blogue de Michel Gouin, ce qui m’a stimulé énormément», a-t-il confié, émettant le souhait d’être de retour dans la métropole américaine en 2013.

Après un repos bien mérité, Roger Martel reprendra l’entraînement en vue de ses prochaines compétitions. Rappelons que le Wickhamois a été nommé ultramarathonien de l'année au Québec à l'issue de la dernière saison.

Lieux géographiques: Chemin de New York, Drummondville, Atlantic Région de Boston Kingston Ontario Complexe À Wickham

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires