Une victoire pour «DiDo» (photos)

Jonathan
Jonathan Habashi
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’attaquant des Voltigeurs se fracture un fémur dans un gain de 5-4

Il y a de ces moments magiques dans une saison de hockey où on peut voir toute la force de caractère d’une équipe. Quand les Voltigeurs ont perdu les services de leur as Christopher DiDomenico, victime d’une fracture du fémur tôt en première période dans le troisième match de la finale de la LHJMQ, mardi soir, à Shawinigan, plusieurs ont pensé que les carottes étaient cuites pour les Drummondvillois. C’était sans compter sur la grande détermination des joueurs de Guy Boucher, qui ont mis leurs bottes de travail, en route vers une victoire chèrement acquise au compte de de 5-4.

S’amenant dans le château fort des Cataractes avec une égalité de 1-1 dans la série, les Voltigeurs ont subi une lourde perte dès la cinquième minute de jeu de la première période, quand DiDomenico a durement chuté sur la bande près du filet de Timo Pielmeier. L’attaquant des Voltigeurs a été renversé par Adam Bourque-Leblanc, avec qui il venait d’entrer en contact après le coup de sifflet. Les deux joueurs étaient en pleine course pour récupérer une rondelle en fond de territoire. Sur la séquence, la jambe gauche de DiDomenico a encaissé tout le choc. Le numéro 83 des Voltigeurs s’est tordu de douleur en tenant sa jambe, restant étendu de longues minutes sur la patinoire. Il a quitté le Centre Bionest sur une civière en direction de l’hôpital, non sans avoir lancé un message à ses coéquipiers. «DiDomenico est fini pour longtemps. C’est une blessure qui fait atrocement mal, mais malgré la douleur, il répétait sans cesse «Je veux la game, je veux la game» quand il était étendu sur la glace», a raconté Guy Boucher, très émotif après le match.

Le message de DiDomenico a visiblement été entendu par ses coéquipiers, qui ont ouvert la marque à peine une minute plus tard. Un boulet de canon de Ryan McKiernan en provenance de la pointe n’a laissé aucune chance à Pielmeir, qui devait composer avec beaucoup de circulation devant son filet.

Les vétérans Dany Massé et Yannick Riendeau ont également pris les choses en main dans le camp des Voltigeurs, inscrivant chacun un doublé dans la victoire. Riendeau est le compagnon de pension de DiDomenico. «DiDo était notre grand leader en séries. C’est lui qui nous avait montré le chemin jusqu’en finale. Quand il s’est blessé, on s’est vraiment regroupé et on est devenus meilleurs, car la chimie était à son maximum. Les gars se forçaient 100 fois plus. On voulait gagner pour lui. Moi, j’habite avec lui, alors c’est venu me chercher encore plus, surtout qu’il ne se plaignait pas. Ça démontre quel guerrier il est», a raconté Yannick Riendeau. . «Quand c’est arrivé, je me suis rajouté encore plus de pression sur les épaules, a renchéri Dany Massé. J’ai été un leader toute l’année, alors je n’avais pas le choix. C’était mon devoir de prendre les choses en main.».

Guy Boucher n’a pas caché que d’autres joueurs devront prendre la relève en l’absence de DiDomenico. Samson Mahbod fait partie de ceux-là, lui qui a pris la place de son coéquipier sur la première vague du jeu de puissance. «DiDomenico était notre meilleur joueur depuis deux mois. Il était dominant en attaque et phénoménal en défensive. Nos joueurs de soutien devront prendre la relève, mais on ne se cachera pas qu’on vient de perdre un gros morceau», a admis l’entraîneur-chef des Rouges.

Travail et caractère

Après avoir vu les Voltigeurs prendre les devants 1-0, la réplique des Cataractes est venue très rapidement, quand Cédric Lalonde-McNicoll a littéralement foncé sur Marco Cousineau, le battant sur un retour de lancer durant un avantage numérique. Puis, alors que les deux équipes semblaient en voie de retraiter au vestiaire avec une égalité de 1-1, Dany Massé a fait mal aux Cataractes en marquant avec 43,3 secondes à faire à l’engagement. Alors que les Cataractes venaient d’écouler une pénalité, l’espoir du Canadien a surpris Pielmeier du revers sur un retour de lancer, procurant une avance de 2-1 aux siens. Il s’agissait de son premier point dans cette finale. «Je ne me préoccupais pas de ma fiche dans les deux premiers matches, mais je n’aimais pas comment je jouais. Au hockey, il y a la saison, les séries et la finale, et rendu là, tu dois élever ton jeu d’un autre cran. C’est ce que j’ai fait ce soir», a expliqué Massé. Les Voltigeurs ont complètement contrôlé le jeu en deuxième période, frustrant les Cataractes en fermant le centre de la patinoire. N’eut été du brio de Timo Pieilmer, les hommes de Guy Boucher auraient pu marquer trois ou quatre buts. Le gardien allemand a réservé son plus bel arrêt à Sean Couturier, qu’il a volé de la mitaine. La troupe d’Éric Veilleux a été doublée au chapitre des tirs (14-7) durant l’engagement médian, mais a tout de même été la première à s’inscrire au pointage durant une double supériorité numérique. S’emparant d’un retour de lancer, Matthew Pistilli n’a eu qu’à pousser une rondelle libre derrière Marco Cousineau. Les Voltigeurs ont répliqué à peine une minute plus tard par la même voie que leurs adversaires. Alors que les siens évoluaient à cinq contre trois, Riendeau a complété un jeu amorcé par Massé, brisant l’égalité de 2-2. Puis, Massé a refait le coup aux Cataractes en marquant en toute fin d’engagement pour placer les siens en avant 4-2. Les Cataractes ont réduit l’écart à 4-3 dès la troisième minute de jeu au troisième vingt, durant un avantage numérique à quatre contre trois. Matthew Pistilli a trompé la vigilance de Marco Cousineau d’un tir précis dans le coin supérieur gauche. Quelques instants plus tôt, le cerbère de 19 ans avait effectué un arrêt spectaculaire aux dépens de Pierre-Alexandre Vandall. Le gardien des Voltigeurs a connu ses meilleurs moments durant cette période, frustrant notamment Maxime Macenauer et Michaël Bournival. Son vis-à-vis, Timo Pielmeier, a également réalisé quelques bijoux, dont un de la mitaine face à Dany Massé. Avec moins de deux minutes à faire au troisième engagement, Yannick Riendeau a marqué le but d’assurance sur un deux contre un avec son complice Dany Massé. Un autre but en fin de période qui a fait mal aux Cataractes, d’autant plus que Cédric Lalonde-McNicoll a réduit l’écart à 5-4 dans la dernière minute alors que Pielmeier avait été retiré au profit d’un sixième patineur. Les Shawiniganais croyaient ensuite avoir créé l’égalité avec moins de 40 secondes à écouler au tableau, mais le but a été refusé puisque Cousineau a été poussé dans son filet. Déterminés à finir le travail qu’ils avaient commencé pour leur coéquipier, les Voltigeurs ont tenu le coup jusqu’à la fin, prenant ainsi les devants 2-1 dans la série finale de la Coupe du Président. «Nos joueurs ont encore démontré beaucoup de caractère ce soir. C’est leur travail acharné qui nous a fait gagner cette bataille. Massé et Riendeau se sont levés quand DiDomenico s’est blessé et les autres ont suivi», a lancé Guy Boucher. «Malgré notre défaite dans le deuxième match, on n’avait pas perdu confiance en nos moyens, a-t-il ajouté en réponse à une question. C’est vous (les journalistes) qui croyiez que nous avions perdu confiance. Nous, on savait ce qu’on était capable de faire. Malgré notre victoire de ce soir, on n’a rien gagné du tout. La tâche à accomplir sera encore la même sur la glace lors du prochain match. C’est pourquoi on est déjà en mode préparation en vue de demain (mercredi).» Le quatrième match de la série aura lieu mercredi soir, toujours au Centre Bionest de Shawinigan.

Organisations: Centre Bionest de Shawinigan

Lieux géographiques: Camp des Voltigeurs

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • .....
    14 juin 2010 - 09:09

    peu importe si je met mon nom ou pas ! dido se trenne les pied depuis l'début dla série la seul affaire qui fais bien c jouer su L'bord des bandes ! un bon monteur de puck cest gabriel dumont!

  • Sébastien Deschamps
    14 juin 2010 - 09:09

    En voyant les images de l'incident de Dido et en voyant le travail acharné de ses coéquipiers par la suite, deux mots me viennent en tête pour décrire l'équipe des Voltigeurs : COURAGE et DÉTERMINATION. Prompt rétablissement Chris. Nous sommes derrière toi dans cette épreuve.

  • ....
    14 juin 2010 - 09:09

    cest vrm plate pour dido mais ds cette série ce n'est pas une grosse perte

  • Steve Robitaille
    14 juin 2010 - 09:09

    Seul point positif de cette blessure d'apres moi on va le revoir avec les voltigeurs l'an prochain comme l'incident brassard avant d'aller faire son camp pro. Puisque ca peut prendre 6 mois il va rater le camp NHL et AHL donc on pourrait le revoir dans l'uniforme des rouges l'an prochain popur sa réhabilitation.

  • Pat Joyal
    14 juin 2010 - 09:09

    Pas une grosse perte ................. tu peux ben pas mettre ton nom , pour dire une niaiserie de meme !!!! Dido est un atout important a toute les facette du jeu . En plus il a vecu le Championnat du monde junior , c'est de la grosse expérience qu on vientde perdre la ! Tous derriere les V .............. DIDO on est avec toi !

  • Annie
    14 juin 2010 - 09:08

    Écrasez-les pour Dido!

  • Annie
    14 juin 2010 - 09:08

    Ce n'est pas une grosse perte? Un « monteur » de puck comme lui? Coudonc tu regardes quelle série toi?