Les parents de Saint-Charles favorables à une école C à l'endroit projeté

Gérard
Gérard Martin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Selon une consultation des commissaires Houle et Desmarais

Le dossier de l'école C a fait l'objet de quelques interventions lors de la dernière séance ordinaire de la Commission scolaire des Chênes (CSDC) avant la pause estivale, celle du 26 juin en fait, lesquelles nous indiquent qu'il y a tout lieu de croire que cette école primaire pourra être construite à l'endroit projeté en vue toutefois de la rentrée scolaire 2014-2015 plutôt que 2013-2014.

Le commissaire Jean-François Houle a profité de la dernière séance ordinaire de l'année scolaire 2011-2012 pour parler d'une consultation menée auprès des parents des écoliers de Saint-Charles quant à l'emplacement de l'école C.(Photo d'archives)

Dans un premier temps, Jeanne-Mance Paul et Christiane Desbiens, respectivement présidente et directrice générale de la CSDC, ont d'abord voulu se montrer rassurantes quant à la concrétisation de cette école primaire destinée à desservir la totalité de la clientèle de Saint-Charles-de-Drummond.

Celles-ci ont rappelé que s'il est vrai que le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) n'a pas accordé cette année à la CSDC l'enveloppe budgétaire nécessaire à la construction de cette troisième école en trois ans sur son territoire, il y a tout lieu d'espérer sa réalisation en vue de la rentrée 2014-2015.

«C'est en raison du trop grand nombre de demandes que le MELS n'a pas été en mesure de donner suite à notre projet selon notre calendrier. Je tiens à préciser que le MELS ne remet pas en question le projet d'une autre école primaire à Saint-Charles et en reconnaît toujours le bien-fondé», a soumis Mme Desbiens en s'en remettant à une affirmation verbale en provenance de ce ministère.

Ceci étant dit, la directrice générale de la CSDC est la première à admettre cependant que la planification de la prochaine année scolaire en regard de ce territoire va demander des efforts particuliers en raison d'une prévision de la hausse de la clientèle et des changements apportés au ratio d'élèves par classe.

Déjà, les écoles Saint-Charles et Bruyère ont dû composer avec des locaux occupés à pleine capacité cette année, si bien qu'il faudra regarder ailleurs de toute évidence pour répondre à tous les besoins en attentant la construction d'une 3e école pour desservir ce secteur.

Consultation

Le vice-président de la CSDC, Jean-François Houle, a profité du fait qu'il était question de l'école C pour informer ses collègues qu'avec l'autre commissaire représentant une partie de Saint-Charles, Vicky Desmarais en l'occurrence, ils avaient mis de l'avant une consultation auprès des parents des élèves fréquentant les deux actuelles écoles primaires de Saint-Charles.

Selon ce qu'a expliqué M. Houle, cette consultation, menée via le conseil d'établissement, visait en quelque sorte à mesurer l'appui des parents au projet d'érection de l'école C tel que présenté par la CSDC aux gens du secteur le printemps dernier.

Faut-il rappeler que le projet n'a pas fait l'unanimité à Saint-Charles dès son annonce, les opposants déplorant l'amputation d'une partie d'une érablière du Village québécois d'antan que la Ville de Drummondville se disait disposée à acquérir pour la céder ensuite à l'organisme scolaire pour la construction de ladite école.

Même s'il n'avait pas de chiffres précis à fournir, Jean-François Houle a indiqué que les résultats de cette consultation démontrent que les parents des écoliers de Saint-Charles sont très majoritairement favorables au projet comme il a été présenté lors d'une rencontre d'information.

D'ailleurs, le commissaire Houle a invité les parents qui ne l'auraient pas fait encore à signer le formulaire d'appui accompagnant la consultation et même à recueillir des signatures dans leur entourage, celui-ci laissant entendre par ses propos que le vent est en train de tourner dans ce dossier.

Le vice-président de la CSDC est allé plus loin dans son analyse de l'évolution de la situation en affirmant que des opposants de la première heure au dossier sont maintenant favorables à sa réalisation en raison, entre autres, de toutes les précautions prises par la CSDC au niveau environnemental.

Jean-François Houle a également tenu à mentionner que le projet de l'école C reçoit l'aval du Bloc Vert quant à l'aspect environnemental, si bien que si l'on en juge par l'optimisme affiché par ce commissaire représentant un secteur de Saint-Charles, il y a tout lieu de croire que l'école C sera donc construite à l'intérieur du boisé bordant la rue Victorin.

Organisations: MELS, Ministère de l'Éducation, Conseil d'établissement Ville de Drummondville Bloc Vert

Lieux géographiques: Secteur de Saint-Charles, Rue Victorin

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires