Un demi-siècle plus tard: des Chênes inaugure l'école aux Quatre-Vents

Gérard
Gérard Martin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

On en a profité pour dévoiler l'oeuvre de François Mathieu

C'est une inauguration à la fois à saveur historique et culturelle à laquelle ont eu droit les invités d'honneur, parents et amis des élèves et membres du personnel de l'école aux Quatre-Vents, le jeudi soir 26 janvier dernier, alors que la Commission scolaire des Chênes a officiellement salué à la fois l'ajout d'un premier établissement primaire sur son territoire en 50 ans et le dévoilement de l'œuvre d'art coiffant la démarche.

«De l’accueil jusqu’à la visite de l’école, en passant par l’animation des cérémonies protocolaires et une démonstration des élèves dans toutes les sphères d’activité; les visiteurs ont pu vivre un moment historique, puisque cela faisait plusieurs décennies que l’on avait été témoins de la construction d’un nouvel établissement scolaire dans la région de Drummondville», a d'abord résumé dans un communiqué de presse Bernard Gauthier, secrétaire général et directeur adjoint au Service de communication à la CSDC.

Oeuvre d'art

Comme l'explique M. Gauthier, cette rencontre a également eu son volet culturel avec d'abord le dévoilement de l’œuvre d’art «Faire voler» de l’artiste François Mathieu.

Cette oeuvre, qui surplombe l’atrium de l’école, présente une envolée de quatre cerfs-volants et de ballons.

M. Mathieu s’est d’ailleurs fait un devoir et un plaisir de présenter aux invités la démarche artistique qui a mené à la création de son œuvre, laquelle s’inscrit dans le cadre de la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics.

Au dire du porte-parole de la CSDC, l'aspect culturel a également été comblé par le court spectacle offert par les élèves de l’école, devant un auditoire conquis à l'avance, peut-on le dire sans rien enlever à la qualité de la prestation?

«Musique, danse, judo, utilisation des technologies, présentations tant en français qu’en anglais, humour… le « menu » était imposant. Bref, les élèves et l’ensemble du personnel ont été à la hauteur de la situation et ont su accueillir leurs invités avec chaleur et originalité», a témoigné M. Gauthier.

De son côté, la présidente de la Commission scolaire des Chênes, Jeanne-Mance Paul, n’a pas manqué de rappeler, lors de sa brève allocution, que bien que l’école soit occupée depuis septembre dernier, son inauguration a permis de célébrer un milieu de vie qui a rapidement su se donner une âme, une identité.

«Au-delà de la construction d’un bâtiment, nous fêtons aussi celles et ceux qui font de l’école aux Quatre-Vents un endroit où on aime se retrouver, où tout est mis en œuvre pour apprendre, persévérer et réussir», a bien fait comprendre la présidente de l'organisme scolaire.

Au dire de Bernard Gauthier, si ce moment se veut historique pour la CSDC, la bonne nouvelle, c'est qu'il ne faudra pas attendre un autre demi-siècle avant de le revivre.

En effet, ce geste sera répété pas plus tard que l'an prochain, puisqu’une autre école primaire ouvrira ses portes dès 2012-2013 sur le territoire de la CSDC, cette fois dans le secteur de Saint-Nicéphore.

Et pour ajouter la cerise sur le sundae, il faut également se rappeler que la commission scolaire est engagée dans un processus devant mener à l’ouverture d’un troisième établissement d'ordre primaire, celui-là en 2013-2014, de l'autre côté de la rivière Saint-François, dans le secteur Saint-Charles-de-Drummond ou peut-être même à Saint-Cyrille-de-Wendover.

Organisations: Commission scolaire des Chênes, école aux Quatre-Vents, Service de communication

Lieux géographiques: Région de Drummondville, Territoire de la CSDC, Secteur de Saint-Nicéphore Rivière Saint-François Secteur Saint-Charles-de-Drummond Saint-Cyrille-de-Wendover

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires