Attention : erreur sur l'organisme

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Nous entendons parler depuis quelques temps d’une fondation dont le projet est de mettre sur pied une ressource d’hébergement spécialisée pour jeunes filles victimes d’agression sexuelle. Cette ressource, forte de ses connaissances en thérapie équestre (avec des chevaux), désire faire l’acquisition et transformer en conséquence un centre équestre, à proximité de Drummondville.

La fondation, qui porte le même nom que la ressource, a donc besoin de sommes importantes pour mener à bien son projet : vente de friandises et d’objets promotionnels par des adolescentes du secondaire, témoignages, conférences, parties de sucre et, offres de visibilité marketing font donc partie de ses outils de mise en marché.

Le CALACS La Passerelle, centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel, agit dans la MRC Drummond depuis plus de 20 ans : aide aux femmes et adolescentes victimes; prévention dans les écoles secondaires auprès des filles et des garçons; défense du droit des femmes à l’égalité et au respect. Loin de nous l’idée de nous poser en faux contre la mise en place d’une ressource originale avec une nouvelle alternative d’intervention, qui pourraient convenir à des jeunes ayant besoin d’un processus de «guérison» fait en hébergement. Au contraire, nous nous réjouissons de l’élargissement de l’éventail de soins mis à la disponibilité des victimes.

Cependant, nous sommes préoccupées par la naissance d’une certaine confusion des rôles. En effet, nous avons entendu à quelques reprises l’affirmation que cette fondation donnerait un bon coup de pouce à notre CALACS. Hors, il n’en est rien! Aucune fondation, quelle qu’elle soit, ne soutient financièrement le CALACS La Passerelle. Notre principal bailleur de fonds est l’Agence régionale de la santé et des services sociaux – Région Mauricie et Centre-du-Québec.

D’ailleurs, comme notre organisme est un organisme communautaire à but non lucratif et que l’ajout de financement à la mission est de nos jours une denrée rare, une des conditions liées à notre financement de base est de solliciter nos communautés de vie afin qu’elles contribuent au manque à gagner chronique que vivent l’ensemble des organismes communautaires autonomes à divers niveaux. Vous voyez où nous voulons en venir.

Nous respecterons toujours la liberté de choix des donatrices et donateurs quant aux causes qu’elles et ils privilégieront; il serait malséant et absolument contraire à nos valeurs de tenir une autre forme de discours. Cependant, là où le bât blesse, c’est quand on se rend compte qu’une confusion subtile entre nos deux organisations demeure. En clair, dans la MRC Drummond et environs, un CALACS – La Passerelle – lutte contre les agressions à caractère sexuel depuis plus de 20 ans. Par ailleurs, une fondation travaille actuellement, dans la même MRC, à recueillir des fonds qui serviront à mettre sur pied un autre type de ressource d’aide, totalement différente d’un CALACS.

Prière de ne pas confondre.

Jocelyne Desjardins pour la collective du CALACS La Passerelle

Organisations: Agence régionale

Lieux géographiques: MRC Drummond, Drummondville, Région Mauricie

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires