Le curling, un sport à découvrir!

Samuel
Samuel Duranceau-Cloutier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Jeux du Québec 2015

Les préjugés sont nombreux envers le curling : sport pour les personnes âgées, qui ne demande pas une très grande force physique, etc. TC Media a rencontré plusieurs jeunes pour qui cette discipline est devenue une véritable passion.

Les compétitions de curling battent leur plein à la 50e finale des Jeux du Québec.

C'est grâce à un ami que Jonathan Dusseault de la délégation de l'Outaouais a goûté au curling pour la première fois au début de l'adolescence. «Je pensais que c'était un sport pour les personnes âgées, mais j'ai rapidement constaté que de plus en plus de jeunes le pratiquent. Tu dois être concentré et avoir beaucoup de précision. C'est important de te faire une bulle et oublier les cris de l'autre équipe. Hier, Chaudière-Appalaches faisait beaucoup de bruit avec ses sceaux pour le sirop d'érable», a-t-il raconté.

Son coéquipier William Dorrington a été initié à ce sport grâce à une activité à son école. «J'ai immédiatement vu que j'avais de l'intérêt. Certains peuvent penser que c'est facile, mais tu dois bien projeter la pierre et être efficace dans ton brossage».

Un beau respect existe entre les joueurs des différentes régions aux Jeux du Québec. «Il y a un beau côté social au curling, car ce n'est pas comme le hockey ou le basket où c'est toujours très intense. Il faut l'essayer», a mentionné Jonathan.

Un sport physique

La pilote Nancy Harvey du Lac-St-Louis est dans le monde du curling depuis le début des années 2000. «À Montréal, nous avons des écoles qui ont un programme curling pour les moins de 16 ans. Sur l'Île, nous avons sept clubs. Mes fils ont commencé à jouer à 5 ans et ont remporté l'or aux Jeux du Québec. Un des deux revient des championnats canadiens. C'est un sport où tu dois être bien balancé et évaluer correctement la condition de la glace. Il y a plusieurs stratégies. C'est un mélange entre les échecs et le billard», a-t-elle comparé.

À son avis, la discipline est accessible à tous. «Ça ne prend pas beaucoup de temps pour s'habituer. Après 15 ou 20 minutes, tu es déjà à l'aise. C'est un sport plus tranquille que le hockey ou le soccer et auquel tout le monde peut jouer. Le curling est un bon moyen de faire de l'exercice. Tu dois te déplacer sur toute la longueur de la surface à plusieurs reprises et pousser très fort sur ton balai pour maximiser la glisse de la pierre. Essayez, vous ne savez pas si vous aimerez ça!».

Cliquez ici pour consulter notre dossier sur la 50e finale des Jeux du Québec. Vous pouvez également revoir les principales compétitions dans notre galerie vidéo et suivre l'action en direct en cliquant ici.

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires