La candidate libérale Marie Désilets dévoile ses engagements

Jean-Pierre
Jean-Pierre Boisvert
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Et elle entend suivre pas à pas le dossier du campus universitaire

La candidate du Parti libéral dans la circonscription de Drummond/Bois-Francs, Marie Désilets, a indiqué qu'elle entend rencontrer rapidement le ou la ministre de l'Éducation, si elle est élue, afin de savoir où en est rendu le dossier du campus universitaire de l'UQTR à Drummondville.

Marie Désilets a dévoilé ses engagements en conférence de presse

En conférence de presse cet après-midi, à l'hôtel Le Dauphin, Mme Désilets n'a pas voulu dire si elle avait cherché à savoir, à travers les instances de son parti, si les allégations de Sébastien Schneeberger, selon lesquelles le campus universitaire ne verra pas le jour si les libéraux sont réélus, étaient fondées ou pas. La veille, le candidat de la Coalition avenir Québec, affirmait avoir appris de source sûre que le projet du campus universitaire ne se réalisera pas si le PLQ est reporté au pouvoir le 4 septembre, allant jusqu'à avancer que des pressions exercées par le candidat libéral Claude Bachand (Arthabaska) étaient à l'origine de ce présumé recul de Jean Charest dans cette histoire.

«Je ne suis pas au courant des affirmations de M. Schneeberger, mais tout ce que je dis, c'est que je vais rencontrer le (ou la) ministre de l'Éducation aussitôt que je serai élue et je vais suivre le cheminement de ce dossier pas à pas», a déclaré la mairesse de Sainte-Clotilde-de-Horton.

Elle a tenu à faire valoir que les trois dossiers jugés prioritaires par la mairesse Francine Ruest Jutras (campus, nouvelle bibliothèque et axe récréotouristique) sont trois projets qui méritent d'être appuyés.

Mme Désilets a précisé qu'elle a rencontré des citoyens de sa circonscription et qu'elle a identifié la mise aux normes des infrastructures dans plusieurs municipalités comme étant également une priorité à son point de vue. «C'est en mettant en place des outils qui tiennent compte des capacités financières des municipalités que nous pourrons les accompagner dans ce processus de mise aux normes, et ce dans l'objectif d'améliorer la qualité de vie des citoyens», a-t-elle affirmé.

Les infrastructures routières municipales et l'obtention de leur juste part de logements sociaux, notamment via le programme AccèsLogis, sont aussi pour elle de grandes préoccupations et Mme Désilets s'est engagée à faire les représentations nécessaires pour faire avancer ces dossiers.

Organisations: Le Dauphin, Coalition, PLQ

Lieux géographiques: Québec, Arthabaska, Sainte-Clotilde-de-Horton

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires