La mairesse a identifié trois dossiers prioritaires

Jean-Pierre
Jean-Pierre Boisvert
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Lors de sa rencontre avec les deux candidats péquistes

La mairesse Francine Ruest Jutras n'a pas raté l'occasion de faire valoir les trois dossiers qu'elle juge prioritaires dans une rencontre privée qu'elle a eue avec les deux candidats du Parti québécois Annie Jean et Yves-François Blanchet, qui se présentent dans les deux circonscriptions divisant désormais le territoire de la ville de Drummondville, soit Drummond/Bois-Francs et Johnson.

La mairesse Francine Ruest Jutras a expliqué ses choix prioritaires en présence des deux candidats péquistes, Yves-François Blanchet et Annie Jean.

À leur demande, Mme Ruest Jutras a indiqué aux deux candidats péquistes que les dossiers du campus universitaire de l'UQTR, de la bibliothèque municipale et du développement récréotouristique des berges de la rivière Saint-François, sont ceux qui, dans l'intérêt des Drummondvilles, doivent se réaliser le plus rapidement possible et s'attend donc à ce que les futurs députés s'engagent en ce sens.

«Ces trois dossiers cheminent mais cheminent lentement», a expliqué la mairesse lors d'une conférence de presse ce matin à l'hôtel de ville où l'accompagnaient Annie Jean et Yves-François Blanchet, fortement en accord avec elle. «Aucun de ces dossiers n'est une coquetterie. L'UQTR est un dossier majeur qui changera toute la dynamique de la ville, la bibliothèque est un point d'ancrage culturel et artistique dont les installations actuelles ne répondent plus aux besoins et le projet d'une piste cyclable et piétonnière sur la rive de la Saint-François, entre le centre-ville et le parc des Voltigeurs, est préparé depuis très longtemps».

Aux yeux de M. Blanchet, il ne fait pas de doute qu'un député a le devoir de porter ces dossiers à Québec. «Ce n'est pas le député qui réalise ces choses, mais il collabore pour faire augmenter les chances de réussite», a-t-il dit, rappelant qu’il s’est engagé à participer au cheminement de grands projets pour l’ensemble des municipalités de la circonscription de Johnson. À propos du campus universitaire, il a affirmé: «Le campus ouvrira, je vous l’assure, madame la Mairesse. Je ne crois pas qu’il y ait des obstacles sérieux sur le parcours. La campagne électorale peut causer un délai, mais toute la région peut être assurée que ce projet, que j’ai moi-même alimenté dès la campagne de 2008, se réalisera. C’est le plus bel élan qui puisse être donné à la région pour plusieurs décennies».

Annie Jean n'a pas été surprise des demandes de la mairie drummondvilloise. «Ces trois dossiers reflètent la croissance constante de la population à Drummondville et il est normal que les députés en soient les porteurs. Tous les candidats de tous les partis devraient prendre position et dire s’ils se feraient porteurs des attentes de leurs maires et mairesses au cours de la campagne. C’est une attente légitime des municipalités que nous représenterons», a-t-elle précisé.

Ce n'est pas un appui au PQ

La mairesse assise entre les deux candidats péquistes ne signifiait pas qu'elle donne son appui au Parti québécois. «Non, pas du tout, a-t-elle tranché. Je ne me mêle pas de la campagne électorale. Ils m'ont demandé à les rencontrer et j'espère que d'autres candidats vont le faire. Une rencontre est prévue avec Marie Désilets (Parti libéral dans Drummond/Bois-Francs) le 27 août», a fait savoir Mme Ruest Jutras.

Yves-François Blanchet a aussi fait observer que «au lendemain de l'élection, la frontière entre les deux circonscriptions ne sera plus qu'une fiction. La ligne du boulevard Saint-Joseph disparaîtra. Nous formons une équipe, nous portons les mêmes dossiers».

Organisations: UQTR, Parti québécois, Parti libéral

Lieux géographiques: Rivière Saint-François, Saint-François, Parc des Voltigeurs Québec Drummondville Boulevard Saint-Joseph

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Nancy Cormier
    16 août 2012 - 12:15

    C'est le fun de lire les commentaires de Yves-Francois Blanchet sur Twitter. Il méprise les gens sans arrêt et ridiculise ceux qui ne pensent pas comme lui. C'est rafraîchissant! Continuer votre bon travail Monsieur Blanchet.

    • Claude Leblanc
      18 août 2012 - 06:22

      Vous avez raison Mme Cormier, car il faut se rappeler de l'élection du 5 Décembre 2012 dans Bonaventure.M.Yves-François avait remis en question la capacité de jugement des citoyens de Bonaventure. M. Blanchet s'est dit «atterré» par le comportement des électeurs, qu'il a qualifié de «très inquiétant», associant même leur vote à une absence de progrès. De plus son Collègue Maka Kotto avait rajouté«La réponse est dans leur tête, mais est-ce qu'ils sont aussi au fait de l'information qui est générée ici?», Le député McKay est allé jusqu'à dire que les électeurs gaspésiens se contenteraient d'un «cochon rouge» pour les représenter à l'Assemblée nationale. Si ce n'est pas de la condescendance et du mépris pour les électeurs de Bonaventure ne pensent pas comme lui. Pourtant il y a des gens qui manquent de fierté, car au delà de la politique, il y a au moins un minimum de respect.

  • Doris Lefebvre
    16 août 2012 - 08:43

    Deux dossiers sur trois pour nous distraire, donc 33 % des priorités pour les loisirs, sans parler du futur centre de foire. Aucune mention pour une saine protection de l’environnement de façon équitable et, sur l’utile potager pour quelques légumes frais. Legault de la CAQ s’est trompé de cible en parlant des étudiants qui ne mettent pas assez d’effort à leur étude et qui, selon certains, ne penseraient qu’à dépenser et à foirer.

  • Mathieu Lampron
    15 août 2012 - 16:39

    Oufs....il s'en passe des affaires à Drummondville... :)