L’auteur Patrick Senécal se fait «son» cinéma

Maxime
Maxime Rioux
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Et le tome 2 de sa saga Malphas sera sur les tablettes le 23 août

Les fidèles lecteurs de Patrick Senécal auront de quoi ajouter à leur bibliothèque au cours des prochains mois puisque l’auteur présentera le deuxième tome de sa saga intitulée «Malphas» en plus d’un nouveau roman intitulé «15 minutes». Des projets pour le grand écran sont aussi sur la table à dessin.

Patrick Senécal (Photo : Karine Davidson Tremblay)

Si Patrick Senécal n’enseigne plus la littérature au Cégep de Drummondville depuis maintenant plus de quatre ans, c’est qu’il a de quoi occuper ses journées.

Conférencier à ses heures, et ces heures-là reviennent plutôt fréquemment, il consacre la moitié de son temps à l’écriture. Et de plus en plus, ce ne sont pas que des romans qui font l’objet de son labeur et de son imagination : écrire pour le cinéma fait aussi partie intégrante de la vie de ce Drummondvillois d’origine qui vit désormais à Montréal.

«Je travaille présentement sur un projet de film avec un scénario original pour le cinéma. Je prépare actuellement la troisième mouture de ce thriller. Par ailleurs, il y a aussi un projet de scénario pour le film Sept comme Setteur, inspiré de mon roman pour enfants, qui a été soumis et on attend des réponses», a partagé l’écrivain à L’Express, il y a quelques jours.

Sur son site Web officiel, on peut lire que «ce serait la maison de production Sherpas Films qui produirait le thriller.

Un autre film, inspiré du roman Le vide celui-là, pourrait aussi voir le jour d’ici quelques mois ou quelques années, dépendant des réponses et du financement.

Romans

La vie des livres de Patrick Senécal est décuplée par le cinéma, qui prend le relais. Le public a pu le constater avec des films comme Sur le seuil, 5150, rue des Ormes et Les sept jours du Talion.

L’écrivain met aussi beaucoup d’ardeur dans l’écriture de romans.

«Un nouveau roman sortira en janvier dans le cadre d’un projet fort particulier dont je ne peux parler pour le moment. Tout ce que je peux dire, c’est que cinq auteurs écrivent cinq romans et qu’un lien existera entre ces cinq livres. Le mien sortira au mois de janvier et il s’intitulera 15 minutes. Il s’agit d’un conte allégorique et humoristique dont le sujet est l’obsession d’être vu sur le Web. Je suis parti de la célèbre phrase d’Andy Warhol lorsqu’il a dit : «Dans le futur, chacun aura droit à 15 minutes de célébrité mondiale». Mais je ne veux pas en dire davantage sur ce projet d’écriture!», a martelé l’homme de lettres.

Concernant Malphas, une saga qui se déroule dans un cégep du même nom et qui accueille des enseignants ayant commis une ou de «grosses bêtises» dans le passé, le second tome sera sur les tablettes dès le 23 août.

«Je ne sais pas encore combien il y aura de tomes. Au moins quatre, peut-être cinq. Je n’ai pas encore commencé à écrire le troisième», a confié le Drummondvillois d’origine.

Le métier d’écrivain, Senécal sait aussi l’utiliser pour se faire plaisir.

«En ce moment, je suis dans autre chose, a-t-il laissé tomber. J’ai envie d’essayer des choses différentes, de dire les choses différemment. Je l’ai fait avec Contre Dieu, mais je veux encore le faire.»

Concernant les livres pour enfants, il affirme que, mis à part le projet cinématographique lié à Sept comme Setteur, il n’a aucune ambition dans ce créneau pour le moment.

«J’ai écrit Sept comme Setteur un peu pour mes enfants qui, à ce moment-là, avait l’âge de lire ce genre d’histoire. Je l’ai fait pour leur laisser quelque chose. Je l’ai aussi fait par défi. Pour écrire quelque chose, il faut que j’aille le goût de le faire ou de relever un défi. Et puis en ce qui concerne le contact avec les jeunes, j’ai la chance d’en avoir un bon lorsque je présente mes conférences», a-t-il fait valoir.

Concernant la série La reine rouge, dont la «saison 1» est fraîchement terminée et qui est racontée sur un support Web (huit capsules totalisant 1 h 40), elle se retrouve sur DVD depuis peu.

Organisations: Sherpas Films

Lieux géographiques: Cégep de Drummondville, Montréal, Rue des Ormes

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Lyson Marion-Tessier
    09 août 2012 - 23:15

    Oh mon dieu !! J'ai tellement hate de voire sa... jattend avec impatience tout ces livres, comme le premier Malpha, cela ne ma meme pas pris une semaine que javais fini le livre et j'attend le deuxieme depuis ce jour. J'adore ces romans je ne m'en lasserais jamais.