Les médias sociaux : dialogue et collaboration entre organisations et Québécois

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Par le Commissariat au commerce

Pour vous qui vous passionnez de développement commercial, de consommation et d’économie, les organisations sont dans la mire des internautes québécois sur les médias sociaux. En fait, près du tiers des internautes québécois qui utilisent les médias sociaux ont suivi une marque, une entreprise, un organisme ou un ministère (31 %) en 2011.

L’engouement pour les médias explose encore en 2012, l’actualité en parle abondamment que ce soit en citant la sagesse des amis qui remplacera celle des foules (plusieurs têtes valent mieux qu’une) ou des tendances technologiques comme l’augmentation des achats de téléphones intelligents et de tablettes qui gouverneront de plus en plus notre mode de vie et nos comportements d’achats.

C’est grâce à l’enquête NETendances 2011, sur les médias sociaux réalisée par le CEFRIO, que ce phénomène a sorti de l’ombre avec des données pertinentes à l’appui.

Vous n’avez qu’à penser au réseau social le plus populaire sur Internet, Facebook qui recense 750 millions d’utilisateurs actifs à travers le monde avec en moyenne 130 amis chacun. Seulement au Canada, entre août 2010 et mars 2011, les inscriptions sur Facebook ont progressé de 6 %. De plus Twitter, le plus marginal des réseaux, annonçait en juin 2011 que 200 millions de gazouillis étaient envoyés chaque jour.

Au Québec, 73 % des internautes ou 59 % des adultes réalisent une fois par mois minimalement une activité sur les médias sociaux. La préférence des internautes en 2011 se concentre sur les activités de consulter du contenu (69,9 %), d’interagir avec d’autres (56 %) ou d’entretenir un profil par exemple Facebook ou LinkerdIn (52 %). Les activités comme relayer de l’information (40,6 %) et la création de contenu comme sur un blogue (36 %) sont moins populaires.

Presque la totalité des jeunes de 18 à 24 ans (91.8 %) intègre les médias sociaux à leurs activités. Ce n’est pas une surprise. La proportion d’utilisateurs demeure élevée chez les 25 à 34 ans (85.7 %) et même chez ceux de 35 à 44 ans (68.5 %). Elle décroit progressivement de 45 à 54 ans (62.8 %) et de 55 à 64 ans (40.4 %) pour atteindre 17.2 % chez les plus de 65 ans. Selon le CEFRIO, il s’agit d’une réelle pénétration des médias sociaux chez les baby-boomers et les aînés québécois. La chance qu’un segment de votre clientèle consulte le contenu ou interagisse avec d’autres est plus que probable.

Autres facteurs d’influence, l’utilisation des médias sociaux s’accroit chez les parents d’enfants vivants à la maison. Les étudiants et les professionnels sont également nombreux à consulter du contenu sur les médias sociaux. Enfin, la région géographique joue un rôle dans la réalisation d’activités sur les médias sociaux. Le Centre-du-Québec regroupe le plus faible taux d’internautes avec 49,6 %, comparativement à 64.5 % pour la région la plus active, Montréal.

DIALOGUE AVEC LES ORGANISATIONS VIA LES MÉDIAS SOCIAUX

Connaître les nouveautés (19.2 %), trouver des réponses à leurs questions (16.8 %) et trouver des aubaines et des promotions (14 %) sont les principales raisons pour lesquelles les internautes québécois interagissent avec une organisation toutes formes confondues. À plus faible proportion, ils s’y divertissent (13 %), interagissent avec une communauté de mêmes intérêts (10.2 %) et conversent un lien avec l’entreprise ou la marque (8.3 %).

Plus de la moitié des adultes québécois utilisant les médias sociaux entrent en interaction avec les organisations. Le troisième secteur d’activité le plus populaire est celui des entreprises de biens de consommation (27.5 %). Il est devancé par le secteur public (28 %) et le secteur d’arts, des loisirs, des spectacles et de l’industrie culturelle (37 %). Les secteurs les moins sollicités sont les entreprises des services professionnels, scientifiques et techniques (16.2 %). Le secteur de l’hébergement et de la restauration se positionne au centre de la cohorte avec 24 %.

L’enquête du CEFRO a également permis de définir un profil particulier selon chaque secteur d’activité. L’interlocuteur privilégié pour les entreprises de biens de consommation est diplômé du collégial et cols blancs (services, bureau, vente) avec respectivement 33.3 %. De plus, il possède un revenu familial brut annuel entre 60 000 $ et 79 000 $ (42.2 %). L’âge et le sexe ne sont donc pas des considérations significatives dans ce secteur. Par ailleurs, les entreprises d’hébergement et les restaurants présentent un pouvoir attractif généralement féminin (28.7 %) et âgé entre 55 à 64 ans (33.2 %). Enfin les entreprises de services professionnels, scientifiques et techniques ont des internautes au revenu familial brut entre 60 000 $ et 79 000 $ par année (30.5 %).

PHÉNOMÈNES À SURVEILLER

Les médias sociaux envahissent le quotidien des utilisateurs et modifient leur manière de consommer les autres médias (radio, presse écrite, télévision). La télévision se socialise et génère plusieurs gazouillis (tweets) et de statuts Facebook comme lors de l’émission « Tout le monde en parle » ou lors d’un match de hockey.

L’investissement en publicité des entreprises doit évoluer vers le WEB. Les jeunes y sont actifs de plus en plus, et ce, au détriment des autres médias. Leurs habitudes de consommation face à la télévision changent notamment, le quart des 18-35 ans regarde la télévision en ligne.

La mobilité des internautes influencera les diverses sphères de consommation comme l’achat à l’aide d’appareil technologique et l’utilisation des médias comme les blogues.

La communauté des internautes qui suivent une entreprise est plus qu’un nombre d’admirateur ou d’ami. Il est démontré que suivre une marque ou une entreprise par exemple sur Facebook augmente les intentions d’achat de l’internaute. En plus, de régulièrement s’informer sur vos produits et de recevoir vos promotions, cet internaute sera porté à vous recommander à ses amis : à qui il fait confiance.

Comme gestionnaire d’entreprise, il vous faut être conscient de ce processus qui crée de nouvelles règles. Les médias sociaux sont un moyen de communication privilégié auprès de votre clientèle. Vous ne pouvez plus l’ignorer. Collaborez et dialoguez de façon constructive avec les usagers des médias sociaux, ils sont vos clients d’aujourd’hui.

Pour toutes informations, joindre le Commissariat au commerce au 819 472-6705, info@commerce-drummond.com ou www.commerce-drummond.com .

Sources :

L’enquête NETendances 2011 « L’engouement pour les médias sociaux au Québec » par le CEFRIO, en collaboration avec Léger Marketing. http://www.cefrio.qc.ca/fileadmin/documents/Publication/NET_1-MediasSociaux_finalavecliens_.pdf

« La sagesse des amis remplacera la sagesse des foules » par Diane Bédard, les affaires.com, 20 janvier 2012

« Les prédictions technos de Deloitte pour 2012 » par Olivier Schmouker », les affaires.com, 17 janvier 2012

Organisations: LES MÉDIAS, Léger Marketing

Lieux géographiques: Québec, Canada, Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • marie
    28 juillet 2013 - 20:59

    Bonjour Mr/ Mme Je suis un économiste et un responsable financier. Je me suis inscrit au registre de commerce sous l'objet de prêt. Je distribue des crédits à taux réduit de 1,5% pour plus de renseignement me contacter mail:marie-laure-bourgeois@hotmail.fr Cordialement!!!!!

  • caroline morrongiello
    03 février 2012 - 03:25

    Bonjour, Je suis aujourd?hui en 2ème année de doctorat en science de gestion, et j?étudie le comportement du consommateur. Je suis actuellement en train de réaliser un terrain d?enquête en me concentrant sur le thème de l?environnement, et notamment du problème de l?huile de palme et du scandale qu?a connu la marque Kit Kat par rapport à cela. C?est pourquoi, je réalise des interviews. D?une part auprès des professionnels, pour comprendre de quelle manière ils gèrent leur marque sur Internet, et d?autre part auprès des internautes qui écoutent et prennent la parole sur le net. La destinée de cette interview est à but purement scientifique, Pensez-vous qu?une interview entre nous soit possible? D?avance je vous remercie. Bien à vous. Caroline Morrongiello Doctorante - Monitrice IREGE IAE Savoie Mont-Blance / Université de Savoie 4 Chemin de Bellevue 74944 ANNECY LE VIEUX

    • Line Manseau
      03 février 2012 - 14:08

      Bonjour Mme Morrongiello, Je vous invite à faire parvenir votre demande détaillée à l'adresse courriel suivante : lmanseau@commerce-drummond.com Merci,