Toute la vérité sur ce que vous mangez

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Par Micheline Séguin Bernier, M.Sc., Dt.P., nutritionniste (collaboration spéciale)

Mars, est le mois de la nutrition. Cette année la thématique porte sur les mythes et les réalités. Pour vous, je reprendrai au cours des quatre semaines de mars près de 30 petits dossiers. Toute la documentation est tirée du site Les diététistes du Canada. Commençons cette semaine avec les vérités suivantes.

Si vous avez des commentaires, des questions, des sujets qui pourront alimenter les prochaines chroniques, vous pourrez nous les faire parvenir à msb2010@live.ca. http://www.diététistes.ca

1. Les aliments biologiques sont plus santé et plus sûrs

La vérité : Les aliments biologiques, tout comme les aliments non biologiques, sont nutritifs et peuvent être consommés sans danger dans le cadre d’une saine alimentation basée sur le Guide alimentaire canadien. Plusieurs facteurs influencent la valeur nutritive des aliments, entre autres l’endroit où ils ont été produits, entreposés ou expédiés, la façon dont ils l’ont été, et même le mode de cuisson. Ainsi, les aliments biologiques peuvent contenir une quantité de nutriments supérieure, égale ou inférieure à celle contenue dans les aliments non biologiques. De plus, la culture et la production des aliments biologiques ou non biologiques sont soumises à une règlementation très stricte pour assurer qu’ils sont sans danger pour les consommateurs. L’achat d’aliments biologiques est un choix personnel.

2. Il faut éviter les glucides si l’on veut perdre du poids

La vérité : Les glucides comprennent les sucres simples (sucre, sirop, etc.) ainsi que les sucres complexes (amidon des farines qui est le constituant principal des pâtes, riz, pommes de terre, etc.). Diminuer sa consommation de glucides peut aider à perdre du poids à court terme, mais cette perte sera en grande partie due à une diminution de la quantité de nourriture et de calories consommées. En diminuant radicalement sa consommation de glucides, on se prive des bienfaits nutritionnels qu’offrent des choix santé tels les grains entiers, les fruits, les légumes farineux et les légumineuses. Il peut être difficile d’adopter un régime alimentaire à faible teneur en glucides pendant longtemps parce que beaucoup d’aliments y sont interdits. Pour perdre du poids et ne pas le reprendre, faites de l’exercice régulièrement et suivez le Guide alimentaire canadien pour avoir une alimentation équilibrée.

3. Le grignotage en fin de soirée vous fera prendre du poids

La vérité : Le grignotage en fin de soirée peut entrainer un gain de poids, mais ce n’est pas à cause de l’heure qu’affiche l’horloge. Le vrai problème est que le grignotage après le souper peut vous amener à manger plus de calories que ce dont votre corps a besoin dans une journée, particulièrement si vous consommez des grignotines avec sucre ajouté à forte teneur en calories. Si vous avez habituellement faim en soirée, essayez de souper un peu plus tard. Encore faim? Buvez de l’eau avec un trait de jus de citron ou de jus d’orange, prenez de petites portions d’aliments comme du yogourt, des céréales à grains entiers avec du lait partiellement écrémé ou du maïs soufflé nature.

4. Suivre le Guide alimentaire canadien fait prendre du poids : on y recommande de manger trop d’aliments.

La vérité : Le nombre de portions recommandé par le GAC est la quantité moyenne d’aliments que la majorité des gens devraient essayer de manger chaque jour. En fonction de vos besoins individuels, par exemple de votre niveau d’activité physique, vous pourriez avoir besoin de choisir plus ou moins d’aliments. Les types d’aliments que vous choisissez sont aussi importants que les quantités que vous consommez. Le GAC recommande d’avoir une alimentation variée et de limiter la consommation d’aliments et de boissons riches en calories, en gras et en sel. Choisissez des aliments de chaque groupe alimentaire et des quantités qui vous conviennent.

5. Il faut prendre des suppléments de vitamines et minéraux pour être en santé

La vérité : Les suppléments ne peuvent pas remplacer les bienfaits des aliments sains et nutritifs, ni fournir des nutriments comme les fibres, les protéines et les gras essentiels. La plupart des adultes en bonne santé peuvent combler leurs besoins en vitamines et en minéraux en suivant le Guide alimentaire canadien. Toutefois, à certains moments dans la vie, il se peut que vous ayez besoin de suppléments. Par exemple, le GAC recommande aux adultes de plus de 50 ans de prendre 400 UI de vitamine D chaque jour. Les femmes susceptibles de devenir enceintes, qui sont enceintes ou qui allaitent devraient prendre chaque une multivitamine qui contient de l’acide folique. Avant de prendre quelque supplément que ce soit, consulter votre médecin ou votre diététiste/nutritionniste.

6. Tout le monde devrait adopter un régime alimentaire sans gluten

La vérité : Suivre un régime sans gluten est la seule façon santé de manger pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque, mais ce type de régime n’est pas nécessaire pour tout le monde. Le gluten est un type de protéine présent dans les produits céréaliers comme le blé, le seigle et l’orge. À moins que vous ayez la maladie cœliaque, une sensibilité au gluten ou une allergie à l’un de ces produits céréaliers, vous n’avez pas à les éviter. Que vous choisissiez des produits céréaliers sans gluten (comme le maïs, le riz, le millet ou le quinoa) ou non, consommer davantage de grains entiers constitue un choix santé.

7. Comme le sel de mer est naturel, il est plus santé que le sel blanc.

La vérité : Les sels de mer, casher et gourmet ont environ la même teneur en sodium que le sel blanc régulier. Consommer trop de sodium peut nuire à votre santé. Les différences entre le sel de mer et le sel blanc sont le goût, la texture et le procédé de fabrication. Le sel blanc est extrait d’anciens lacs salés asséchés. Certains sels blancs comprennent de l’iode, un nutriment qui aide à prévenir la maladie thyroïdienne. Le sel de mer est fait d’eau de mer évaporée, et son goût diffère selon sa provenance. Peu importe le sel que vous choisissez, utilisez-en moins. Pour donner plus de saveur à vos aliments, arrosez-les de jus de citron ou ajoutez des fines herbes ou des épices.

Je vous reviens avec d’autres vérités dans les quatre prochaines semaines.

Organisations: GAC

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires