La mairesse de Magog veut la webdiffusion des comités pléniers

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La mairesse sortante de Magog, Vicki May Hamm, souhaite la webdiffusion des comités pléniers, ces rencontres tenues derrière des portes closes qui mettent la table pour les assemblées du conseil municipal.

Voilà sans doute un bon moyen de savoir comment se préparent les dossiers et comment les conseillers municipaux les défendent.

Vicky May Hamm avait proposé cette idée lors de la campagne électorale de 2009, mais les élus n'étaient pas tombés d'accord. Elle revient à la charge avec cette idée et elle croit que le prochain conseil acceptera de transmettre publiquement ces séances entre élus.

«Il est temps de s'ouvrir et nous sommes rendus là. La technologie nous le permet", dit-elle, ajoutant que les citoyens seront ainsi mieux informés sur les dossiers qui sont défendus par leurs conseillers municipaux. On ne voit pas vraiment le travail que font les conseillers.

Ce genre de webdiffusion est en vigueur à Gatineau où il est même possible de consulter des documents en même temps.

Toutefois, il n'est pas donné à tous les conseillers de pouvoir s'exprimer aisément devant les caméras, mais, à cela, Vicky May Hamm réplique que lorsque l'on a une charge publique on doit pouvoir faire comme si une caméra était toujours présente.

La mairesse sortante va même plus loin en disant que dans un avenir rapproché les élus pourront consulter les citoyens en direct sur tel ou tel sujet. Tout est dans la communication selon elle.

Une pancarte: un dollar

Le Québec est placardé de nombreuses affiches électorales et un candidat à la mairie de L’Ancienne-Lorette, Steve Martineau, suggère de faire un don de 1 $ à un organisme de bienfaisance pour chaque pancarte utilisée.

M. Martineau y voit un genre de compensation pour avoir utilisé tant de papier, de carton et de bois, en adoptant un comportement exemplaire. En fait, au lieu d'aller planter un arbre comme le font certains qui ont causé un tort à l'environnement, il propose de faire un don de 1 $. Lui il a utilisé 150 pancartes et il fera un don de 150 $ à la Fondation du cancer du sein du Québec, parce que le mois d'octobre est reconnu mondialement comme étant celui de la sensibilisation contre le cancer du sein.

Il dit que, considérant qu’il y a plus de 4000 candidats cette année, c’est plus de 200 000 $ qui pourraient être remis à cette Fondation.

Alors, on se dit pourquoi pas ?

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires