Place à Développement bioalimentaire du Centre-du-Québec

Martin
Martin Sylvestre
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Plusieurs intervenants ayant des liens avec le secteur agroalimentaire centricois se sont rassemblés au Théâtre du Coq de Sainte-Perpétue pour assister à un important changement dans le portrait bioalimentaire de la région.

Développement bioalimentaire Centre-du-Québec a procédé au dévoilement de sa nouvelle image. À l’avant, Jean-Sébastien Dubé, agent de communication et Carole Laverdière, présidente. Derrière, Maurice Lefebvre directeur général. Photo, Le Courrier Sud<

Après avoir procédé à un important virage il y a près de deux ans, la Corporation de développement agroalimentaire du Centre-du-Québec (CDACQ) met un point final à cet exercice. Il faut dire que l’opération était incontournable afin que l’organisme s’adapte aux réalités d’aujourd’hui. C’est donc avec fierté que Carole Laverdière, présidente de la CDACQ, a dévoilé le nouveau nom de l’entité soit : «Développement bioalimentaire du Centre-du-Québec».

«Une nouvelle image marque un changement précis dans un parcours. Le but est de mieux s’adresser à notre clientèle et de donner un visage plus humain à notre organisation. Nous sommes une nouvelle équipe, avec une nouvelle philosophie et une nouvelle façon de faire», soutient Maurice Lefebvre, directeur général arrivé en poste en novembre 2011.

De plus, un logo plus moderne a aussi été présenté.

«Le terme bioalimentaire fait référence au secteur de l’agroalimentation, des pêcheries, de l’aquaculture, de la transformation et de la restauration. Ce terme définit avec plus de précision la clientèle pour laquelle nous travaillons au quotidien», explique Jean-Sébastien Dubé, agent de communication.

Par ailleurs, l’expression «jamais deux sans trois» s’applique à merveille dans le cas de Développement bioalimentaire Centre-du-Québec puisqu’une nouvelle signature «On a le Goût!» fait également son apparition.

Un plan amorcé en 2010

Tous ces changements sont issus d’un même point d’origine lorsque l’organisme a entièrement revu sa structure de gouvernance et son positionnement dans le milieu en 2010. Ces modifications plaçaient du même coup les producteurs et transformateurs alimentaires, les restaurateurs, les traiteurs, les détaillants en alimentation et les marchés publics au cœur des décisions.

La transformation visuelle devenait donc impérative afin d’éliminer les vestiges de l’ancienne Corporation de développement agroalimentaire – forêt du Centre-du-Québec.

«Si 2010 a marqué un tournant dans la gouvernance de la Corporation, 2012 marquera un tournant dans la réalisation d’actions concrètes et l’atteinte d’objectifs mesurables afin de soutenir les entreprises agroalimentaires de notre région», déclare Mme Laverdière.

Un plan 2012-2015

Après 21 ans d’existence, l’organisme a échafaudé le premier plan de communication de son existence au cours des derniers mois. Celui-ci trace les grandes lignes des trois prochaines années et mènera à une série de mesures. Soulignons que Développement bioalimentaire Centre-du-Québec compte dans ses rangs plus ou moins 80 entreprises depuis le changement de gouvernance et que son potentiel est évalué à plusieurs centaines.

Organisations: Corporation

Lieux géographiques: Forêt du Centre-du-Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires