Soucy Rivalair frappe fort pour développer de nouveaux marchés

Jean-Pierre
Jean-Pierre Boisvert
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Acquisition de deux méga centres d’usinage au coût de 6,7M$

Dans sa quête constante de se démarquer de ses compétiteurs, Gilles Soucy, président fondateur du Groupe Soucy, a donné un grand coup de barre à l’une de ses filiales, Soucy Rivalair, en procédant à des investissements de 6,7 millions de dollars dans ses installations de la rue Rocheleau, à Drummondville, où sont maintenant installées deux méga centres d’usinage à la fine pointe de la technologie.

L’annonce en a été faite mercredi après-midi en présence de Gilles Soucy, de la mairesse Francine Ruest Jutras et de la sénatrice Andrée Champagne qui, au nom de Développement économique Canada, a injecté une somme remboursable de 800 000 $.

Ces deux méga centres d’usinage à cinq axes pour pièces de fort gabarit, à commandes entièrement numérisées, comprennent un équipement de mesurage, une chambre de grenaillage, une chambre de peinture, le tout aménagé dans une extension au bâtiment principal de plus de 12 000 pieds carrés. Fabriquées en Allemagne, ces deux gigantesques machines ont été livrées dans 11 conteneurs et ont nécessité 11 semaines seulement pour l’assemblage. L’une d’elles pèse 100 tonnes !

« Gilles Soucy a décidé que Rivalair fabriquerait de grosses pièces et, comme d’habitude, il n’a pas manqué son coup », a déclaré Éric Ellyson, directeur général du Groupe Soucy. « À 72 ans, M. Soucy est toujours aussi visionnaire. Il pointe dans une direction et moi, à titre de gestionnaire, je dois voir à ce que tous poussent dans cette direction. Cet investissement est audacieux. Peu d’entreprises pouvaient se le permettre. Le marché est compétitif, mais le potentiel de croissance est là. À nous de s’y mettre. Nous avons entre les mains la Formule Un de la technologie dans ce domaine », a-t-il précisé, ajoutant que le Canada, les États-Unis et l’Europe sont les marchés visés.

L’avantage de ces centres d’usinage est qu’ils sont intégrés et Soucy Rivalair est d’avis que les coûts de fabrication seront avantageux pour leurs clients puisque tous les équipements se retrouvent sous le même toit.

« L’investissement est justifié par le potentiel », a affirmé M. Soucy. « Il faut savoir se démarquer en offrant une capacité unique avec un niveau de qualité de classe mondiale. Nous avons connu une baisse à cause de la récession et il fallait donner un coup de barre. Nous sommes déjà à fabriquer d’énormes pièces pour les éoliennes. Ces pièces sont lourdes et il faut les fabriquer avec une grande précision. En fait, il s’agit ici de faire des produits de qualité à des prix chinois ».

Pour la mairesse Francine Ruest Jutras, Gilles Soucy est un vrai bâtisseur, un entrepreneur audacieux et ingénieux. « La machinerie est impressionnante et proportionnelle à son sens de l’innovation. Si Drummondville est réputée pour son dynamisme entrepreneurial, c’est en raison de gens comme lui qui ont assumé un grand leadership », a-t-elle souligné.

Soucy Rivalair a été fondé en 1972. L’entreprise compte 85 employés et se spécialise dans l’usinage, l’estampillage, le pliage et l’assemblage de pièces métalliques pour véhicules récréatifs, industriels agricoles et militaires. Chapeauté par Soucy Holding, le Groupe Soucy compte plus de 1200 employés répartis dans sept filiales distinctes.

L’aide financière d’Ottawa, d’un montant de 800 000 $ remboursable, est consentie en vertu du programme Croissance des entreprises et des régions de Développement économique Canada.

Organisations: Soucy Rivalair, Développement économique Canada, Groupe Soucy Soucy Holding

Lieux géographiques: Allemagne, Canada, États-Unis Europe Drummondville Ottawa

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires