Douze mois de prison à la maison pour Ana Milena Padilla Vaquero

Jean-Pierre
Jean-Pierre Boisvert
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

JUSTICE. La sentence qui a été imposée ce matin, au palais de justice de Drummondville, à Ana Milena Padilla Vaquero est celle qui était prévue par la défense depuis longtemps : douze mois à purger dans la collectivité.

Ana Milena Padilla Vaquero discute avec son avocate Me Chantal Grondin.

Après s'être déclarée coupable d'avoir frustré le ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale de plusieurs centaines de milliers de dollars, en retour de quoi deux autres chefs reliés à la fraude ont été abandonnés, Ana Milena Padilla Vaquero a pu obtenir en novembre dernier, grâce à l'habile avocate de la défense, Me Chantal Grondin, une «entente conjointe sur les faits» qui faisait admettre à la poursuite que l'accusée n'aurait bénéficié d'aucune somme d'argent reliée à cette vaste fraude. Ce qui d'ailleurs vient en contradiction avec un document contenu dans la preuve confirmant qu'elle et sa sœur Yaneth Reina Vaquero étaient associées dans l'agence de placement de personnel Chaudrey, prise en défaut par les enquêteurs.

La peine, qui a fait l'objet d'une suggestion commune négociée entre les deux parties, précise que l'accusée devra rester à l'intérieur de sa résidence 24 heures sur 24 pour les six premiers mois de la condamnation et, pour les six derniers mois, de 23 h à 7 h. Elle pourra sortir durant quatre heures par semaine pour des commissions nécessaires telle que l'épicerie. Elle devra s'abstenir de consommer de l'alcool, entre autres.

En faisant la description de la sentence, la juge Marie-Josée Ménard a tenu à bien peser ses mots en parlant de la prison à la maison. «C'est une sentence qui vous prive de liberté. Un agent de probation vous aura sous surveillance et il vérifiera à n'importe quel moment si vous êtes chez vous, soit en appelant, soit en s'y rendant. Arrangez-vous pour répondre au téléphone, même si c'est la nuit. Sinon, un mandat sera émis contre vous et vous serez détenue. Prenez ça au sérieux», a affirmé la magistrate.

La Couronne était représentée par Me Magali Bernier qui n'a fait que confirmer la suggestion commune de la peine. Ni Me François Allard, ni Me Alexandre Gautier, qui se sont relancés le dossier au cours des dernières années, n'ont jugé bon de se présenter et n'ont par conséquent pas eu à répondre aux questions des journalistes.

C'est ainsi que se termine la série de poursuites découlant de l'une des plus importantes fraudes à l'aide sociale impliquant des personnes immigrantes. Rappelons que l'Opération Filet a mis à contribution pas moins de 63 enquêteurs, 10 interprètes et de nombreux avocats.

Yaneth Reina Vaquero et Francisco David Vera Espino, deux autres propriétaires d'agences de placement de personnel, ont aussi été accusés d'avoir comploté pour frustrer le MESS. Mais, la première est retournée en Colombie, sans jamais revenir au Canada, et le second n'a pas d'adresse connue.

Organisations: Ministère de l'Emploi

Lieux géographiques: La Couronne, Colombie, Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Dissuader
    10 février 2016 - 11:39

    Oui Jimmy. Je suis d’accord qu’il y a des crimes qui sont plus graves encore que la fraude. Comme le trafic de drogues qui détruit la vie de beaucoup de personnes et quelques fois cause leur mort. Julian Mazuera de Drummondville purge présentement une peine de 10 ans à Cowansville pour trafic de drogues. Mais la gravité de la fraude étant moindre, cela ne l’excuse pas. Voler quoi demandez vous? Mais de l’argent $ par supercherie. Aider des personnes à voler en produisant de faux documents, c’est voler. Sans ce stratagème, les agences de personnel n’auraient pas été aussi florissantes et auraient gagné moins. Les agences se sont enrichies beaucoup avec ce réseau de fraude. Pourquoi croyez-vous que les agences produisaient de faux documents? Pour rendre service? Je crois que c'est par cupidité. N’oubliez pas non plus que les travailleurs recevaient le salaire minimum. Et je vois comme vous des failles dans le système du gouvernement canadien. Je souhaiterais que tous les contribuables aient de meilleurs comportements, canadiens et étrangers. Les peines imposées aux condamnés devraient être exemplaires et dissuasives afin qu’il n’y ait pas récidive.

    • jimmy
      10 février 2016 - 13:31

      Interesante Surprenant, Ahora entras en el debate del trafico de drogas. Dejeme recordarle que la primera persona que ingreso narcoticos a este teritorio no fué colombiano, fueron los mismos québécois canadienses; No olvide que si hay produccion es porque hay consumacion. No solo el consumo de drogas destruye la vida, por ejemplo el consumo de licor y tabaco, en principio ilegales y ahora legales. Se puede seguir hablando de ese tema y llegar a un acuerdo es complicado, con el tiempo es probable que sea legal y en ese escenario el senor Mazuera no habria cometido delito. Pero respondame, piensa usted que con eltiempo el delito de violacion a menores sera legalizado? Tengo entendido que en colombia hay dos clases de pena para estos abusadores, una la justicia ordinaria y otra la justicia popular, se imaginara cual es?.

  • André
    09 février 2016 - 15:24

    Ce n'est pas une question de religion , quand tu voles tu dois assumer les conséquences de tes gestes , si sa fait pas l,affaire , retourné dans votre pays ou fermer la .

  • jimmy
    09 février 2016 - 14:01

    Voler, robar qué Surprenant? los que disfrutaron el dinero fueron los que recibian ayuda social y no declaraban el salario del trabajo, todos ellos no pagaron ni un dia restriccion. Ahora, Jean et Surprenant, !!!Tout c’est passé comme ça se passe en Colombie!!! Ustedes no miran noticias de aqui? la corrupcion que hay en la construccion, miren nada mas a le chef du parti québécois, haciendo todo lo posible por no pagar sus impuestos, etc. Mucha atencion por este dossier que al fin y al cabo es dinero y la mayoria lo recupero el gobierno, pero se hacen los de la vista ciega con problemas bien graves como los de abusadores y violadores de ninos, ellos si son un peligro para la sociedad no solo québécois sino universal.

  • Surprenant
    09 février 2016 - 08:07

    Une peine aussi légère et sans conséquences envoie un message que c'est toléré de voler le gouvernement, et même à grande échelle. C'est surprenant. Le photographe de la presse a quant même réussi à prendre une photo de Mme Padilla à sa sortie de la cour et cela malgré la présence de son garde du corps. Exactement comme en Colombie. Ca fait peur de voir ça au Canada.

  • Jean
    09 février 2016 - 06:28

    Joseph, votre version est celle d’un ami de la famille; pas d’un payeur de taxes. Monter un réseau de fraude organisé et sophistiqué est un crime grave. Des milliers de dollars ont été volés. Mme Padilla méritait une peine beaucoup plus sévère de prison ferme. Me Grondin a fait un travail minutieux mais il faut aussi souligner le manque de rigueur de la poursuite. Tout c’est passé comme ça se passe en Colombie finalement : Une justice pour les pauvres, et une autre pour les familles puissantes et très riches.

  • Johanne
    08 février 2016 - 23:02

    C'est quoi le rapport avec Dieu?!? Si vous tenez tant à parler de Dieu, n'a-t-il pas justement dit : "Tu ne voleras point"? Que croyez-vous qu'il pense, dans ce cas, des agissements de cette femme? On ne parle pas de 50 $, là, mais de plusieurs centaines de milliers, sans parler des personnes qu'elle a mis dans le trouble avec son absence cruelle d'honnêteté! À mon avis, ce sont des choses sérieuses et les gens doivent être mis au courant pour se prémunir contre ce genre de personne sans scrupule!

  • Adriana
    08 février 2016 - 17:15

    Ana Milena coupable de bien plus et méritait plus. cest la verite. elle est la grand responsable de tout ca. et ce pas fini. ca continu auj et demain. Es ridiculo.

  • steve
    08 février 2016 - 14:53

    bravo au beau travail de me grondin de rendre une justice correct et equitable bon travail et continuer a montrer au immigrant que ces pas grave frauder au quebec merci encore au nom de tous le quebec

    • joseph
      08 février 2016 - 19:09

      Oui! bravo a la défense, Chantal en effet a réalisé un merveilleux travail pour les droits d`une personne qui a répondu aux accusations avec courage elle savais que Dieu ne la laisserait tomber même si avait une chasse des sorcières dans cette histoire!! bravo allez a la maison, allez madame padilla prendre soins de vos enfants votre cauchemar est en train de finir !!! maintenant les gens comme Steve ou comme les journalistes ils vont parler sur des choses plus sérieuses!!!