Confusion autour de l'ouverture d'un deuxième écocentre

Frédéric Comeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

ÉCOCENTRE. L'ouverture d'un deuxième écocentre sur le site d'enfouissement dans le secteur Saint-Nicéphore, prévue dans un contrat entre Drummondville, la MRC et Waste Management, est incertaine.

L'unique écocentre de la MRC de Drummond est situé au 5620, rue St-Roch Sud.

La multinationale devait commencer la construction d'un écocentre «au cours de l'année suivant l'obtention d'une autorisation gouvernementale pour l'exploitation de la nouvelle aire d'enfouissement». L'agrandissement du site d'enfouissement est pourtant entré en vigueur le 6 juillet 2013 «pour l'exploitation de la phase 3A». Waste Management n'aurait donc pas rempli ses obligations, puisque le délai d'implantation est dépassé depuis le 6 juillet 2014. «Il faut qu'il y ait un besoin de la Ville pour ouvrir l'écocentre», déclare Martin Dussault.

Selon ce contrat, obtenu par L'Express en vertu de la Loi sur l'accès aux documents des organismes publics, l'entreprise Waste Management s'engageait «à mettre en place un écocentre d'une capacité annuelle de 3000 tonnes» d'ici le 6 juillet 2014. Elle a également promis de «mettre en place une aire de récupération des matériaux de CRD (construction, rénovation et démolition) d'une capacité de 6000 tonnes» avec le même échéancier.

Waste Management estime cependant que les obligations de ce contrat incombent maintenant à Drummondville. «On a offert de mettre en place l'écocentre. La Ville pensait que c'était prématuré de l'implanter, précise le directeur des affaires publiques chez Waste Management, Martin Dussault. On va s'asseoir avec la Ville et voir quelles infrastructures de valorisation seront mises en place.»

Pour le maire Alexandre Cusson, «c'est la responsabilité de Waste Management d'implanter l'écocentre. Il n'a pas été implanté et on en discute», affirme-t-il. Cette entente a été signée par Waste Management, la MRC de Drummond et la Ville, avant le référendum organisé par la Ville de Drummondville le 24 mars 2013.

Le contrat actuel d'enfouissement des déchets de la Ville avec Waste Management se termine le 31 décembre 2017, mais le site pourrait rester ouvert jusqu'en 2020, selon un décret ministériel.

Organisations: Waste Management, Ville de Drummondville

Lieux géographiques: Drummondville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Jean-Guy Forcier
    31 janvier 2016 - 08:21

    De toute évidence on peut constater que l'entente MRC-Waste-Ville Drummondville n'était que la poudre aux yeux, pour laisser croire à la population, à la mise en oeuvre d'un centre intégré des matières recyclables. Quelle fourberie. Ce n'était que le résultat d'un copinage pour tromper la population. Aujourd'hui comment peut-on encore faire confiance qui ont trompé la population, qui ont manqué de respect envers les citoyens et qui ont bafoué la démocratie qui est la souveraineté du peuple.. Le pire c'est que les autorités en place cautionnent de tels agissements au détriment de bien servir la population. Une risée monumentale. Faut croire que DRUMMONDVILLE S'INSCRIT EN CAPITALE DE LA TROMPERIE.

  • Karel Ménard
    27 janvier 2016 - 14:59

    Cette même situation avait été dénoncée en 2008 lors des audiences du BAPE à Ste-Sophie dans le cadre de l'agrandissement du LET de Waste Management. En 2012 lors des audiences du BAPE, le FCQGED avait mis en garde Drummondville sur ce genre de promesses. Naïveté ou aveugleument volontaire ? Dans les deux cas, ce n'est pas acceptable.

  • jacques cote
    26 janvier 2016 - 20:03

    au lieu de penser en ouvrir un autre faudrais peux etre revoir les hrs d ouverture la semaine sa ferme a hrs 17.30 la plupart des gens travaille et arrive a cette hrs chez eux faux tout de meme avoir du temps pour y aller