«L’avenir est à la famille au Village québécois d’antan»

Cynthia
Cynthia Giguere-Martel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

-Éric Verreault, directeur général

Le Village québécois d’antan (VQA) a misé juste avec son parc de jeux d’eau La Bassine et les différentes activités concoctées spécialement pour les enfants. Pour cause, depuis le début de la saison estivale, un nombre impressionnant de familles affluent sur le site. «Près de la moitié de notre clientèle représente des parents avec leurs jeunes», précise Éric Verreault, directeur général.

Depuis le début de la saison estivale, les rues du Village québécois d’antan sont bondées et La Bassine n’y fait pas exception.

Comme l’indiquait un récent communiqué, le VQA a connu un mois de juin des plus achalandés alors qu’il a enregistré une hausse de clientèle de 25 % comparativement à 2011.

«L’an dernier, 15 841 visiteurs ont franchi les portes de notre site au cours du mois de juin alors que cette année, ils ont été 19 871», fait savoir M. Verreault, satisfait.

Cette cadence devrait se maintenir en juillet, selon lui.

En plus de cette hausse d’affluence, le VQA, qui fête son 35e anniversaire, a battu, deux fois plutôt qu’une, son record de visiteurs pour une journée unique. De fait, les 24 et 30 juin, plus de 1000 visiteurs par jour ont foulé le site.

«Jusqu’à maintenant, 400 passes de saison ont été vendues. En 2011, seulement 50 familles en avaient acheté une», communique-t-il.

Divertissant pour les enfants

Les maisons d’époque, la ferme d’antan et les rues du Village regorgent d’animations de plus en plus destinées aux jeunes familles.

«Lorsque je suis arrivé ici, j’avais déjà plusieurs idées de projets afin de cibler la jeune clientèle. D’abord, il fallait les attirer et rajeunir davantage l’image du VQA et c’est ce que nous avons fait en réalisant des publicités dynamiques et en offrant plusieurs nouveautés», explique-t-il.

L’arrivée du mari de la commère dans le décor, du maquillage pour les enfants, des démonstrations de jonglerie et la visite du Village en costume d’époque ne sont que quelques éléments nouveaux.

S’ajoutent à cela La Bassine, la ferme d’antan et le Parc de l’imaginaire, sans oublier le belvédère sur lequel on fonde de grands espoirs.

«On nous a dit que le parc de jeux d’eau se situait parmi les plus imposants au Québec, souligne-t-il. Les enfants s’amusent beaucoup. Le 14 juillet dernier, alors que nous étions en pleine canicule, le parc était bondé.»

Totalisant une superficie de plus de 12 900 pieds carrés, l’aire récréative est à la disposition des visiteurs depuis l’an dernier.

D’autre part, les tarifs «familial intergénérationnel» et «grands-parents petits-enfants» semblent être appréciés.

«Nous sommes les seuls au Québec à offrir ces types de tarifs. La relation entre les grands-parents et les petits-enfants n’est plus la même qu’à l’époque. Ils se voient plus souvent et profitent de leur temps libre pour sortir», expose M. Verreault.

«En tourisme, il faut constamment avoir des éléments originaux et uniques pour se démarquer et je crois que ces coûts d’entrée en sont de bons exemples», ajoute-t-il.

Bonifier l’offre

La priorité du directeur général est de poursuivre dans cette même veine et donc, de continuer à séduire et à attirer les familles en bonifiant l’offre adaptée à ce segment de visiteurs.

«Je souhaite que les familles inscrivent dorénavant le VQA dans leur itinéraire estival», affirme celui qui cumule 20 années d’expérience dans le domaine touristique.

«L’avenir est à la famille au Village», renchérit-il.

L’an prochain, une zone familiale sera d’ailleurs créée près de La Bassine.

«Deux bâtiments actuellement vides se transformeront en espaces ludiques pour les enfants», communique-t-il.

Piscine, glissades d’eau, petit parc d’attractions, exposition temporaire… Ce ne sont pas les idées qui manquent pour le directeur général.

«Il y a plus de concurrence qu’avant, donc on se doit de renouveler. C’est certain qu’il faut toujours penser nos concepts en fonction de l’époque du Village. Pour nous aider, nous avons un historien», souligne-t-il, en spécifiant que le VQA doit jouer un rôle de leader.

«Le Village a un potentiel de développement infini», fait valoir celui qui est bien conscient que l’argent est cependant le nerf de la guerre.

Lieux géographiques: La Bassine, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Aline Desrosiers
    21 juillet 2012 - 14:02

    Plusieurs fois j'ai vu la publicité sur le Village québécois d'antan. Aucune ne fait mention: ( pas adapté pour les fauteuils roulants manuels). Je suis handicapée et j'ai été visité le Village l'an passé. Très déçue car les sentiers de gros gravier ne facilite pas les déplacements et les visites intérieures des maisons ne sont pas adaptés. J'ai du attendre dehors pendant que ma famille visitait l'intérieur.

    • Paul Drouin
      23 juillet 2012 - 22:38

      @Aline Sur toutes les photos, on voit les rues d'époques, en terre et gravier. Sur le site internet, c'est clairement indiqué que ce n'est pas adapté aux personnes à mobilité réduite. C'est sur que les maisons ne sont pas adaptés, ce sont de vraies maisons d'époque. Ils n'ont pas de machine à voyager dans le temps, pour aller modifier les normes du batiments d'il y a 150 ans...