Pas d'accord pour remplacer Toupin par Bernadette

Jean-Pierre
Jean-Pierre Boisvert
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le changement de noms de rue ne plaît pas

Les changements de noms de rue, un processus entrepris par la Ville de Drummondville qui doit entrer en vigueur en octobre prochain, ne font pas l'affaire de tout le monde.

Les quatre propriétaires de la rue Toupin ne veulent rien savoir de Bernadette.

En tout cas, les quatre propriétaires qui demeurent sur la rue Toupin, (entre les rues Guilbault et Valois), ne la trouvent pas drôle. Selon le processus d'harmonisation enclenché par les autorités municipales, ils seront «déménagés» sur la rue Bernadette.

«Bernadette… qui aimerait que sa rue devienne la rue Bernadette? Les gens rient de nous. Il doit bien y avoir un moyen de trouver un autre nom», a lancé Micheline Cloutier lors de la période de questions de la dernière assemblée municipale. «Dans notre secteur, il n'y a que des noms de familles. Pourquoi donner à la rue Toupin le prénom Bernadette qui n'a aucune référence historique. Nous n'avons pas été consultés pour ça. Nous, les quatre propriétaires de la rue, nous tenions à être présents ici ce soir pour vous dire que nous ne sommes pas d'accord», a ajouté Mme Cloutier.

La mairesse Francine Ruest Jutras et la conseillère municipale Annick Bellevance ont expliqué que le processus d'harmonisation vise à éliminer les doublons de noms de rues afin d’éviter toute confusion auprès des services d’urgence et de sécurité publique.

«Il y avait 110 noms à changer, a affirmé Mme Ruest Jutras, et on a travaillé étroitement avec la Société d'histoire (de Drummondville) pour se référencer. On a choisi d'apporter un changement là où c'était moins contraignant, en raison surtout d'un moins grand nombre de résidents». Mme Bellavance a indiqué pour sa part que la sécurité a été l'enjeu principal et que le processus a été transparent.

En fin de compte, les autorités municipales ont admis qu'elles vont se pencher sur le cas de la rue Toupin pour voir si on ne pourra trouver mieux que Bernadette.

Organisations: Société d'histoire

Lieux géographiques: Rue Toupin, Rue Bernadette, Guilbault Drummondville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Monique Sansfaçon
    08 juillet 2012 - 21:39

    Non, mais est ce que vous y avez pensé si la ville se met à penser aux petits besoins de chacun, nous n'avons pas fini ! Oh mon dieu, je suis bien triste pour eux, espérant qu'ils ne subissent pas de l'intimadation pour leur nom de rue, le jour où quelqu'un de leur famille ou eux même connaitrons un vrai problème nous pourrons en reparler ...

  • Paul Blanchard
    08 juillet 2012 - 21:28

    Quels beaux bébés la là que ces citoyens. On se croierait dans la cour de la petite école, les gens rient de nous, faut pas être fait fort. Je crois qu'il y ait pire épreuve dans la vie. Quelle faiblesse si la ville se penche sur le cas, qu'adviendra t il des 1000 autres changements

  • Sylvie Dicaire
    08 juillet 2012 - 13:09

    C'est certainement désagréable de changer de nom de rue, mais je ne vois pas en quoi "Bernadette" est si pire que ça...

  • André Sirois33
    08 juillet 2012 - 09:37

    Je ne suis pas d,accord à changer tant de noms de rues, peut être les doublons , mais pas avec n'importe quel nom , se sont des noms qui on aucun sens, je ne sais pas qui a choisi ses noms de rues , mais pas fameux , on va passer pour des idiots à Drummondville et sa va prendre une autre carte géographique sur internet sa va être du à changer et bien autres choses , la logistique est vraiment nul, donc sa serait une réfléchir pour la ville de Drummondville, s.v.p. L,argent de la population pourrait être mise ailleurs mieux placé , on regarde dans le petit feuillet qu'on a reçu et on peut pas admettre une tel changement comme la rue poirier=rue des Semailles oufffffff ses laid .On est en 2012 et non 1910.