Le monde politique selon Jean Lapierre

Jean-Pierre
Jean-Pierre Boisvert
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il était conférencier devant l'assemblée générale de la SDED

Pas d'élection avant l'automne, nomination lundi des candidats de la CAQ dans les deux circonscriptions touchant Drummond, fusion souhaitable entre le NPD et le PLQ au fédéral, l'inquiétant appauvrissement de Montréal et l'absence de Drummondvillois dans les enquêtes policières sur la corruption dans la construction.

Le conférencier Jean Lapierre a été accueilli chaleureusement par la mairesse Francine Ruest Jutras et le directeur général de la SDED Martin Dupont.

Tels sont les avis, opinions ou scoops qu'a livrés le commentateur politique Jean Lapierre hier soir dans le cadre de l'assemblée générale annuelle de la Société de développement économique de Drummondville qui s'est tenue à l'Universel Best Western où il agissait à titre de conférencier devant près de 200 convives.

Politicien dans l'âme, branché sur tous les réseaux sociaux et éminemment passionné de rumeurs circulant dans les couloirs de la politique, le célèbre chroniqueur à l'émission de Paul Arcand le matin à 98,5 FM a su capter l'attention de son public durant son allocution qui a duré près d'une heure.

«Je ne vois pas Jean Charest déclencher des élections d'ici l'été», a-t-il affirmé hier soir alors que La Presse en fait aussi sa manchette ce matin, disant se fier à des sources proches du Premier ministre. «À mon avis, l'idéal serait pour les libéraux de déclencher le 15 août des élections qui auraient lieu le 15 septembre».

Selon Jean Lapierre, la Coalition Avenir Québec nommera bientôt les candidats qui représenteront la formation de François Legault dans les circonscriptions de Drummond-Bois-Francs et de Johnson. «J'ai entendu dire que ces nominations seront faites lundi prochain», a-t-il avancé.

En présence de plusieurs représentants de l'Association du Parti libéral du Canada parmi les convives, le conférencier a confié qu'il serait souhaitable d'assister à une fusion entre le PLQ et le NPD de Thomas Mulcair. «Pour une fois, je suis d'accord avec Jean Chrétien, une fusion est souhaitable si les opposants aux conservateurs veulent battre Stephen Harper». Il y a une dizaine de jours, Denis Coderre s'était prononcé dans le même sens lors d'une activité de financement des libéraux à l'Hôtel Le Dauphin.

Montréal a également été un item important dans la conférence de M. Lapierre. «Pour la première fois, le salaire moyen à Montréal est moins élevé qu'en banlieue. L'appauvrissement de Montréal n'est pas une bonne nouvelle pour personne, pas pour les Montréalais ni pour les régions. Franchement, c'est le sujet qui m'inquiète le plus», a-t-il laissé tomber.

Jean Lapierre n'a pu s'empêcher de commenter la future Commission Charbonneau et l'Unité permanente anticorruption. «Ces deux entités vont se concurrencer à compter de l'automne prochain. Ce sera qui avancera le plus vite. En ce qui concerne Drummondville, il semble bien que vous ne serez pas en vedette. Mes sources policières me disent que le mot Drummondville n'a pas été entendu une seule fois dans les enquêtes en cours», a souligné M. Lapierre, provocant des applaudissements.

Organisations: Société, Universel Best Western, La Presse Coalition Avenir Québec Association du Parti libéral du Canada PLQ Hôtel Le Dauphin Commission Charbonneau

Lieux géographiques: Drummondville, Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires