90 jours de prison pour Julien Bélanger

90 jours de prison pour Julien Bélanger

Judes-Ronald Fontaine avait déjà des dossiers en Cour en matière de harcèlement et de bris de condition. 

JUSTICE. Julien Bélanger, 27 ans, de Drummondville, a reçu une sentence de 90 jours d’emprisonnement discontinus pour des chefs d’accusation de publication d’une image intime sans consentement, d’exhibitionnisme et de supposition de personne vendredi au palais de justice de Drummondville. 

Les faits concernent la publication sur Internet d’une photo intime d’une plaignante, alors mineure, la création d’un faux profil Facebook et des vidéos. «Les vidéos duraient quelques secondes, et aucune parole n’a été échangée. Il y a exhibé ses organes génitaux», a expliqué l’avocate de la défense, Me Catherine-Valérie Levasseur au moment du plaidoyer de culpabilité. Des mineurs auraient visionné les images.

La sentence s’accompagne d’une probation d’un an.